Défilé du 14 juillet : un programme inédit pour l’édition 2024

Le défilé du 14 juillet est un évènement emblématique pour la France, marquant la Fête Nationale que la France commémore depuis 1880. En 2024, cette célébration a pris une dimension particulière en raison des préparatifs pour les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Nicolas Egon Modifié le 10 juillet 2024 à 15h47
Paris,,france.,bastille,day,military,parade.,an,aviation,corps,that
4,5 millions d'euros Le coût du défilé du 14 juillet 2023 était de 4,5 millions d'euros

Un défilé du 14 juillet déplacé à cause des JO

Cette année, la plus belle avenue du monde, les Champs-Élysées, ne sera pas le théâtre du traditionnel défilé militaire. Réquisitionnée pour les JOP, c'est l'avenue Foch qui prendra le relais, offrant un cadre tout aussi prestigieux mais plus restreint pour cet événement majeur. L'accent sera mis sur deux thèmes principaux : les 80 ans des débarquements de Normandie et de Provence, et l'olympisme, marquant le lien étroit entre histoire et avenir sportif de la nation.

Le coût global de l'organisation du défilé du 14 juillet 2024 n'a pas été communiqué dans les sources disponibles, mais il est généralement estimé à plusieurs millions d'euros, incluant la logistique, la sécurité, et la participation des troupes. Le ministère de la Défense veille à une gestion rigoureuse de ces budgets, tout en assurant une cérémonie à la hauteur des attentes. Le défilé de cette année sera marqué par une forte participation malgré les contraintes logistiques. Environ 4 000 militaires défileront à pied, réduisant le nombre par rapport aux éditions précédentes en raison de l'espace limité de l'avenue Foch. Ces troupes représenteront diverses unités de l'armée de Terre, de l'Air et de l'Espace, ainsi que de la Marine.

Une forte participation malgré des contraintes logistiques

Pour la première fois, ce sont les hélicoptères qui ouvriront le défilé. Deux Caracals de l'escadron d'hélicoptères 1/67 « Pyrénées » de la base aérienne 120 de Cazaux seront en tête, illustrant la capacité de recherche et sauvetage au combat (CSAR). En parallèle, l'École de l'air et de l'espace, formant chaque année 750 élèves officiers, et d'autres écoles militaires seront représentées au sol. Cette année, les bases aériennes de l'armée de l'Air et de l'Espace seront mises à l'honneur, avec notamment la base 125 d'Istres, la base 181 de Saint-Denis de La Réunion, et la base 367 de Cayenne. L'escadron de chasse 3/30 « Lorraine » de Mont-de-Marsan ainsi que le détachement Air 190 de Tahiti-Faa'a, la seule escale aérienne en Polynésie française, défileront également.

Le défilé aérien comprendra 39 aéronefs, dont 29 appartenant à l'armée de l'Air et de l'Espace. Un A330 Phénix, un A400M Atlas, et deux Rafale démontreront la puissance de projection de la France. Ce trio est au cœur de la mission Pégase 24, une série d'exercices interalliés dans l'Indopacifique. Les Forces aériennes stratégiques (FAS), célébrant leurs 60 ans, seront également à l'honneur avec un A330 Phénix MRTT, un KC-135, et six Rafale B de la 4e escadre de chasse de Saint-Dizier. Le défilé se clôturera en beauté avec la Patrouille de France et leurs neuf Alphajets en formation « Big Nine ».

Enfin, la cour d'honneur accueillera l'exposition de 63 innovations autour des thèmes de l'engagement, de la protection, du renseignement ou encore de la cyberdéfense. Les jardins nord acceuilleront quant à eux les stands de présentation et de recrutement de l'armée de terre, de la Marine nationale, de l'armée de l'air et de l'espace. La brigade de sapeurs-pompiers de Paris sera également présente.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Défilé du 14 juillet : un programme inédit pour l’édition 2024»

Laisser un commentaire

* Champs requis