Deuxième directeur général pour Go Sport en moins d’un an

Go Sport a un nouveau directeur général, le deuxième en moins d'un an. Patrick Puy aura pour mission d'accompagner l'enseigne sportive dans la tempête, alors que le spectre du redressement judiciaire est à l'horizon.

Par Olivier Sancerre Publié le 3 janvier 2023 à 15h30
Deuxieme Directeur General Go Sport
127Go Sport possède 127 magasins en France.

Patrick Puy a hérité d'une enseigne en grande difficulté. Ce spécialiste de la restructuration d'entreprises (il a notamment œuvré chez Vivarte) s'est en effet vu confier la direction générale de Go Sport, moins d'un an après la nomination de son prédécesseur, Benoît Verdier. HPB, le propriétaire de la chaîne de magasins d'articles sportifs, explique que le nouveau directeur général aura pour mission de « poursuivre la nécessaire transformation » du groupe. Nécessaire, c'est le mot : un juge enquêteur a été nommé le 21 décembre dernier par le tribunal de commerce de Grenoble, saisi par le conseil social et économique ainsi que par les organisations syndicales de l'entreprise.

Go Sport dans la tourmente

Le juge enquêteur est chargé de réaliser un état précis de la situation financière de Go Sport. En cas de mauvais chiffres, synonymes de cessation de paiements, alors une procédure de redressement judiciaire sera ouverte. Une décision du tribunal est attendue pour le 16 janvier. Go Sport, créée en 1978, emploie un peu plus de 2.000 salariés et en France, la société est à la tête de 127 magasins. Cela fait plusieurs années que le groupe est déficitaire, et la crise sanitaire n'a rien arrangé.

Le retour aux bénéfices dès cette année ?

HPB, filiale de la Financière immobilière bordelaise (FIB), joue gros. Le groupe, détenu par l'homme d'affaires Michel Ohayon, a déjà dû fermer les portes de Camaïeu l'an dernier. Patrick Puy doit « accompagner la trajectoire de retour aux bénéfices dès 2023, après 17 années de pertes et ainsi de préserver durablement l'entreprise », selon le communiqué de HPB. Une gageure pour le nouveau directeur général qui va devoir mettre les bouchées doubles pour réussir cette mission à hauts risques.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Deuxième directeur général pour Go Sport en moins d’un an»

Laisser un commentaire

* Champs requis