Distribution : les arboriculteurs veulent augmenter les prix d’achat des pommes et des poires

La grande distribution n’achète pas les pommes et les poires produites en France suffisamment cher. Les arboriculteurs se sont mobilisés ce week-end pour exiger des prix d’achat plus élevés, alors que les coûts de production ne cessent de grimper.

Par Olivier Sancerre Modifié le 16 janvier 2023 à 11h01
Distribution Arboriculteurs Veulent Augmenter Prix Achat Pommes Poires
20 CENTIMESLes arboriculteurs demandent une hausse du prix d'achat de 20 centimes par kilo.

Comme bon nombre d'autres entreprises, les arboriculteurs font face à des coûts de production de plus en plus élevés : entre le gasoil pour les tracteurs, l'électricité, les engrais, les matières premières (le bois pour les palettes, par exemple)… Tout coûte plus cher, et de plus en plus depuis le début de l'année dernière. Produire un kilo de pommes représente désormais 1 euros, soit 20 centimes de plus qu'auparavant. Les marges que doivent obtenir le producteur (entre 1 à 2 centimes par pomme) sont largement entamées, voire inexistantes.

Arrachages de vergers

C'est pourquoi des arboriculteurs se sont mobilisés ce week-end, en procédant à des arrachages de vergers. À l'appel de la Fédération nationale des producteurs de fruits et de l'association nationale Pommes Poires, les producteurs demandent à la grande distribution une hausse des prix d'achat de 20 centimes par kilo. Les négociations annuelles sur les prix ont lieu en ce moment, et cette mobilisation est un moyen de peser sur les discussions pour tenter d'obtenir un coup de pouce de la part des enseignes.

Les marges des arboriculteurs ont fondu

Pour éviter que la grande distribution ne transmettent la facture des hausses des prix d'achat aux consommateurs, les arboriculteurs demandent également qu'elle prenne sur ses marges. Le message va-t-il passer ? Rien n'est moins sûr, sachant que les enseignes aussi tentent de réfréner les appétits des industriels qui tous, réclament des hausses de prix. Quoi qu'il en soit, les producteurs de pommes et de poires menacent de révéler, dès le mois prochain, quelles sont les distributeurs qui pratiquent des marges jugées trop importantes.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Distribution : les arboriculteurs veulent augmenter les prix d’achat des pommes et des poires»

Laisser un commentaire

* Champs requis