Voiture électrique : comment j’ai économisé 55 € en une seule journée !

On dénigre la voiture électrique, les arguments pleuvent, et de votre côté vous hésitez à faire le pas vers un véhicule qui parait bien différent de votre voiture habituelle? Découvrez les progrès réalisés sur la voiture électrique, véritable solution économique, écologique et pratique pour les déplacements urbains.

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 12 mai 2023 à 15h39
Mg4 Voiture Electrique
55€En une seule journée à Paris en voiture électrique, notre journaliste a économisé 55 €, sur 300 km de trajet, comparé à ce qu’il aurait dépensé en voiture thermique.

La voiture électrique, le moyen de transport pour faire des économies

On lit et on entend tout et n'importe quoi sur la voiture électrique et en général l'article a pour finalité de dénigrer la voiture électrique dans son utilisation au quotidien en soulignant tous ces défauts réels qui existent, en soulignant la difficulté de charge de la voiture et en insistant sur le fait que les voitures électriques ont, comme on dit en jargon d'aviation, en parlant des fameux Transal qui ont été remplacés par les A400M, les "pattes courtes".

Là où une voiture thermique permet de faire 500, 600, 700, 800 km et pour certains modèles de voitures très très sobres jusqu'à 1.000 km avec un seul plein, une voiture électrique quand elle peut faire 250 ou 300 km d'autoroute avec une seule charge, et c'est déjà un luxe.

Batteries électriques, l'autonomie et la performance au rendez-vous

Pour parcourir 400 km, d’autoroute toujours, c'est plus qu'un luxe, c'est la formule premium qui coûte au bas mot 50.000, si ce n'est pas 60.000 euros minimum.

Comme tout le monde n'a pas les moyens de mettre une telle somme dans une voiture électrique pour faire de temps en temps de grands trajets, en réduisant le nombre de charges, d'autres modèles de voitures familiales, routières, à l’autonomie raisonnable, arrivent sur le marché.

Les Chinois se positionnent à partir de 30.000 euros avec la MG4, qui est le véhicule utilisé dans cet article. Les Européennes comme la Mégane E-Tech ou la Volkswagen ID tournent plutôt à partir de 42-43.000 euros, avant déduction des aides.

Ces trois modèles de voitures promettent une autonomie de 350 kilomètres sur autoroute mais elle descend en réalité plutôt autour des 250/300 kilomètres. À l'inverse, en ville et en cycle mixte, l’autonomie peut monter facilement à 400, 450 kilomètres.

Un moyen de déplacement urbain optimisé et pratique

Dans cet article, nous allons vous raconter une journée d'utilisation de voiture électrique au départ du Perche, à 120 km de la capitale, pour y déposer des passagers (qui vont passer des examens universitaires), pour y faire des rendez-vous et pour repartir en sens inverse le soir, toujours dans le Perche. Le tout sans charger !

Le total du trajet en comptant de la route nationale, la RN 12, en comptant des petits bouts d’autoroute A13, et donc, du trajet urbain, atteint les 300 km. Soit l'autonomie moyenne d'une voiture électrique comme la MG4 qui nous a servi pour notre test, comme expliqué plus haut.

Soyons clair, oubliez tout ce que vous avez pu imaginer avec une voiture thermique et à commencer par le fait que vous avez sans le savoir toujours la main dans votre poche prête à dégainer le porte-monnaie !

Économies sur le stationnement en voiture hybride et électrique

Tout d'abord, il faut savoir qu'une voiture électrique est pour l'instant exemptée de droit de stationnement dans Paris.

Pour deux heures de rendez-vous dans le quartier de l'Opéra, il faut compter 8 euros de l'heure, soit 16 euros. Avec la voiture électrique, cette dépense n'existe tout simplement pas ! En tant que visiteur, vous avez le droit à 6 heures de stationnement consécutives gratuites.

En réalité, vous pourriez stationner toute la journée gratuitement, puisqu'il faut utiliser un disque horodateur que personne ne consultera, sur votre tableau de bord.

Première économie réalisée par rapport à une voiture thermique, le stationnement, dans Paris (certaines communes de la périphérie appliquent le demi-tarif).

L'autonomie de la batterie, une économie écologique

Deuxième économie : le carburant.  En consommant 18 kWh au 100 km, à un prix de 21 centimes le kWh, dans le cas d’une recharge à domicile, ou 25 centimes sur une borne rapide comme par exemple celle de Lidl que l'on trouve à Dreux sur notre itinéraire, les 100 km reviennent à 3,78€...  4 euros les 100 kilomètres, c’est imbattable, si on les compare aux  14-15 euros minimum qu’il faut débourser avec une voiture thermique sobre, sachant que nous avons eu pas mal de bouchons à gérer sur le périphérique et dans Paris, rue de Vaugirard, quartier de l’Opéra notamment, lors de notre périple.

Dans les bouchons, une voiture électrique ne consomme rien. Tout le contraire d’une thermique ! Une voiture un peu plus ancienne ou gourmande revient de nos jours facilement à 20 euros des 100 km, en consommant 9 ou 10 litres d'essence pour circuler. Nous n’avons pas intégré à nos calculs les coûts d’entretien, pourtant significatifs sur une voiture thermique : révisions, vidanges, etc …

Tout cela mis bout à bout nous donne donc l’équation suivante : Ces 300 km en voiture thermique nous auraient coûté à la louche 50 euros, plus 16 euros de stationnement. En voiture électrique, les 300 km nous ont coûté environ 11 euros. Soit une différence de 55 €... en faveur de l’électrique.

Sautez le pas et passez au véhicule électrique sans attendre

Imaginez maintenant quelqu'un qui ferait tous les deux ou trois jours ce type de trajet en provenance ne serait-ce que d'une lointaine banlieue francilienne avec des rendez-vous dans Paris. Il amortira l'investissement dans une voiture électrique en trois ou quatre jours d'utilisation, au maximum cinq ou six jours !

En définitive, s'il est évident qu'une voiture électrique ne permet pas de faire facilement Paris-Toulon tous les trois jeudis, ce qui est finalement un usage assez rare, son utilisation au quotidien, même pour faire 200 km ou plus dans la même journée, est extraordinairement économique.

Financièrement, le coût du crédit ou du leasing est amorti tous les mois, et l’automobiliste qui roule un peu réalise même des économies. Et celui qui ne roule pas beaucoup, mais stationne régulièrement dans la capitale, lui... fait d’énormes, de colossales économies, incontestables !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018, Il a également présenté le « Mag de l’Eco » sur RTL de 2016 à 2019, et « Questions au saut du lit » toujours sur RTL, jusqu’en septembre 2021. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont « Dernière crise avant l’Apocalypse », paru chez Ring en 2021, mais aussi de "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ou encore du " Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Voiture électrique : comment j’ai économisé 55 € en une seule journée !»

Laisser un commentaire

* Champs requis