▼ La suite après la pub ▼

Énergie : le prix de l’électricité aurait dû doubler

Le bouclier tarifaire en vigueur sur les prix de l’énergie (électricité et gaz) continue de protéger les Français. Si les prix ont augmenté pour le gaz et vont augmenter pour l’électricité, la hausse réelle sans la mesure gouvernementale est bien supérieure. Dans les faits, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a confirmé que le prix de l’électricité aurait dû doubler.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 janvier 2023 à 10h25
Electricite Hausse Tarifs Reglementes France Cre Energie
100%Les prix de l'électricité en France auraient du augmenter de plus de 100% au 1er février 2023.

Les tarifs réglementés de l’électricité en hausse de 99,22% en moyenne

La CRE a dévoilé le 19 janvier 2023 sa proposition de hausse des tarifs réglementés de l’électricité (TRVE). La hausse moyenne est de 99,22% TTC, ce qui revient tout simplement à une multiplication par deux. Et ce sont les ménages qui devraient subir l’augmentation la plus élevée.

Pour les tarifs bleu résidentiels, l’augmentation proposée par la CRE est de 108,91% HT, soit 99,36% TTC. Le prix du Mégawattheure serait alors, au 1er février 2023, de 175,41 euros.

Pour les TRVE professionnels, l’augmentation ferait atteindre au Mégawattheure d’électricité le prix de 177,52 euros. Une augmentation du prix de l’électricité de 106,88% HT, ou 97,94% TTC.

Mais, heureusement, les Français ne subiront pas cette hausse telle quelle.

Le bouclier tarifaire va protéger les ménages de l’explosion des prix

Sans surprise, la Commission de Régulation de l’Énergie explique que cette hausse des tarifs de l’électricité est liée aux prix du gaz. « Le niveau élevé de ces prix de gros constaté en 2022 s’explique d’une part par le prix très élevé des prix de gros du gaz, d’autre par la faible disponibilité anticipée du parc nucléaire français. » Le prix de l’électricité est en effet indexé sur celui du gaz. Un mécanisme décrié depuis le début de la guerre en Ukraine.

▼ La suite après la pub ▼

Les ménages ne subiront néanmoins pas ce doublement de prix. « La loi de finances 2023 autorise le gouvernement à s’opposer aux propositions de la CRE dès lors que celles-ci excèdent de 15% TTC les tarifs applicables au 31 décembre 2022 », rappelle la Commission. C’est le bouclier tarifaire 2023, moins protecteur mais toujours protecteur.

L’augmentation des prix de l’électricité au 1er février 2023 sera donc de 15%, comme prévu. Une hausse identique avait eu lieu au 1er janvier 2023 pour le gaz.

Le gouvernement a en outre confirmé que le bouclier tarifaire resterait en vigueur sur l’ensemble de l’année 2023.

▼ La suite après la pub ▼
Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

2 commentaires on «Énergie : le prix de l’électricité aurait dû doubler»

  • Et on dit « merci qui ? »

    Répondre
  • Au 20 janvier 2023, le prix du gaz est au plus bas sur les marchés, on ne voit aucune conséquence sur le prix de l’électricité. C’est ballot, seules les hausses se répercutent. Les prix ne sont qu’affaire de marchés financiers aux mains de spéculateurs.

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis