Mariole. Face aux prix délirants de l’électricité, Borne propose aux entreprises de reporter le paiement des impôts et des cotisations

Chaque jour, chaque semaine, chaque mois et chaque nouvelle année, ceux qui président à nos tristes destinées sont chaque fois encore plus débiles que l’année précédente.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 4 janvier 2023 à 10h26
Electricite Entreprise Borne Report Cotisation Paiement
430,31 EUROSLe prix moyen de l'électricité pour une personne en France est de 430,31 euros TTC par an en 2021.

Nous avons un problème de prix de l’électricité.

Je pense que même le dernier abruti de la Commission Européenne l’a compris.

Nous avons un problème non pas de production d’électricité, non pas de disponibilité d’électricité (à ce stade) mais juste un problème de règles pour fixer le prix.

Elisabeth Borne, grande polytechnicienne doit tout de même le savoir elle aussi. J’en suis certain.

C’est une dame intelligente, qui sait même compter et maîtrise au moins les 4 opérations de base. Si, si, j’en suis certain.

Pour payer l’électricité d’aujourd’hui suffit de décaler le paiement des impôts et des charges…

Et malgré tout cette intelligence, malgré tous ces traits de génie de notre grande timonière de Matignon, la voilà qui pour régler un problème de prix de l’électricité décide de décaler les charges sociales et les impôts.

C’est vrai, que moi, du haut de mon grenier je ne suis qu’un imbécile incapable de comprendre la grande politique et je pense que ceux qui nous dirigent sont trop « subtils », trop intelligents pour moi.

Quand j’ai un problème de constipation par exemple, je prend des pruneaux.

Elisabeth Borne, elle, décide de faire préparer du riz et des bananes mais à manger plus tard.

Donc si j’ai un problème de prix de l’électricité, dans le monde qui est le mien et la logique qui est celle de mon grenier, de mes poules et des mes chats, nous… réglons le problème du prix de l’électricité.

Depuis 8 mois maintenant nos mamamouchis se contorsionnent dans tous les sens pour ne pas régler le problème.

Pourquoi ?

Simple.

Ce son des europathes. Un europathe est un psychopathe de l’idéologie européenne.

C’est l’Europe qui fixe les règles qui fixent les prix de l’électricité.

L’Europe est un Totem.

Même quand il vous tombe sur le coin de la figure, et là c’est en pleine gueule.

On ne touche pas à un totem.

Et pour ne pas toucher à un Totem européen, et bien on fait les pires âneries.

Etaler la merde ne change pas l’odeur… 

« Invitée sur France Info ce mardi, Elisabeth Borne a également demandé aux énergéticiens de « permettre aux entreprises en difficulté d’étaler leurs factures » des premiers mois de l’année.
La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé ce mardi que les entreprises en difficulté et notamment les boulangers, touchés de plein fouet par l’augmentation des prix de l’énergie, pourront « demander le report du paiement de leurs impôts et cotisations sociales » pour soulager leur trésorerie.

La cheffe du gouvernement a également souhaité sur franceinfo que les boulangers, qui doivent être reçus à Bercy dans la matinée, puissent également « étaler » les factures énergétiques des premiers mois de l’année « pour passer ce moment difficile en terme de trésorerie ».

Des aides « pas suffisamment connues »

Au delà, elle a assuré que les préfectures seraient mobilisées pour étudier les difficultés qu’il resterait « au cas par cas ». « Au global, on prend en charge avec ces différentes aides de l’ordre de 40% de la facture d’électricité », a assuré Elisabeth Borne, qui a par ailleurs regretté que la plupart des aides en place ne soient « pas suffisamment connues » des entreprises ».

Reprenons donc le délire de Babeth qui dépasse les Bornes. 

1/ On va étaler les factures qu’il faut quand même payer. Mais ma chère Babeth, quand ce n’est plus rentable de produire, même avec une facture ce n’est plus rentable de produire. Donc on cesse de produire et on met tout le monde au chômage technique comme William Saurin, mais je suis un homme simplet de grenier normand.

2/ On va décaler les charges sociales et les impôts et les PGE et les crédits et, et, et… à la fin il faut quand même passer à la caisse, et comme ce n’est plus rentable, alors ils déposeront tous leurs bilans. Le problème n’est pas de décaler les impôts pour payer l’électricité, sauf à dire, que l’on assure les bénéfices des sociétés d'électricité avec l’argent des impôts. Ahurissant comme raisonnement.

3/ Pour notre Babeth nationale, c’est la faute aux entreprises qui ne se rendent pas au guichet unique de la préfecture pour faire la manche. Là encore, c’est surréaliste. Ce n’est pas sa faute elle qui conçoit des usines à gaz sans gaz russe, c’est la faute aux entreprises… qui n’y comprennent rien, parce que personne ne comprend plus rien à leurs âneries.

Réglez le problème du prix de l’énergie ! Point !

Alors Monsieur le président, madame la première ministresse, le problème est simple.

C’est un problème du prix de l’électricité.

Donc… on fixe un prix à l’électricité que les gens peuvent payer et les entreprises aussi.

Il y a deux manières de le faire.

On suspend notre participation aux règles européennes (on y retournera si on a envie plus tard et quand la poussière sera retombée).

On fait un bouclier énergétique universel.

La première solution est « anti-européenne » et donc anti-Totem, donc beurk caca-boudin crotte diront les europathes.

La seconde va creuser terriblement les déficits puisque c’est l’Etat qui va payer la différence entre le vrai prix de l’électricité et le faux prix inventé et imposé par les règles de Bruxelles.

Voilà où en sont nos deux réjouis de la crèche la Babeth et le Manu qui ne veulent toujours par décider et qui tergiversent.

Ils vont tuer tout le monde. Ce sont des destructeurs.

Le font-ils exprès ?

Vous êtes nombreux dans les commentaires à dire que c’est volontaire. Mais vous savez à ce stade, cela ne fait aucune différence concernant les effets. Qu’ils le fassent exprès ou que ce soit de véritable abrutis incompétents ne changent rien à l’affaire de manière immédiate. Dans tous les cas ils tuent et détruisent le tissu économique de notre pays, ses emplois et ses richesses.

La réponse à cette question sera apportée par l’avenir et les éventuels procès de Moscou qui se tiendront, ou pas, à Paris pour juger ou pas la culpabilité a minima de ces marioles qui sont à la gouverne.

Nous ne passerons pas l’année 2023 sans des destructions massives dans notre système économique qui a été sauvé pour 600 milliards il y a deux ans et qui est laminé aujourd’hui par l’incapacité de deux personnes à prendre la bonne décision. Suspendre la participation de la France au mécanisme européen de fixation des prix.

Pour envoyer vos aimables vœux à votre député ainsi que la copie de cet article sans oublier de l’abonner gratuitement à notre petite publication quotidienne c’est ici !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «Mariole. Face aux prix délirants de l’électricité, Borne propose aux entreprises de reporter le paiement des impôts et des cotisations»

Laisser un commentaire

* Champs requis