Épargne : les Français détiennent 5.700 milliards, près de 2 fois le PIB

Les Français ne manquent pas de patrimoine, et surtout pas d’épargne. La Banque de France a fait le point sur l’argent dont disposent les ménages, en France et à l’étranger (pour le peu que cet argent soit déclaré). Et ce sont plusieurs milliers de milliards qui sont détenus, bien qu’il faille noter une forte baisse de la valeur liée à la chute de la Bourse.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h24
Epargne France Montant Menages 2022
20 MILLIARDS €Le montant total des dépôts à vue a grimpé de 20 milliards d'euros en France.

Plus de 3.500 milliards d’euros d’épargne en numéraire

Deux fois le PIB de l’Hexagone : avec 5.726,6 milliards d’euros d’épargne et patrimoine financier, les ménages ont beaucoup d’argent. Du moins, lorsqu'on cumule tous les montants qui, eux, ne sont bien évidemment pas identiques pour tous. Et de cette somme, une majorité, 3.618,6 milliards à la fin du deuxième trimestre 2022, se composent de produits de taux. Ce sont les dépôts numéraires, les assurances-vie en fonds euro ou encore l’épargne réglementée et non réglementée.

Mais cette somme est en baisse de 77 milliards entre le premier et le deuxième trimestre de l’année. La faute, essentiellement, à la baisse des placements dans les assurances-vie qui chutent de plus de 100 milliards sur la période. Inversement, l’épargne réglementée grimpe de 3 milliards environ, et les dépôts à vue de 20 milliards.

Les Français détiennent tout de même : 810 milliards en numéraire et dépôts à vue ; 1.128 milliards en dépôts bancaires rémunérés (dont 848 sur des livrets réglementés) ; et 1.429 milliards dans des assurances-vie et épargne retraite en fonds euros.

La chute de la Bourse pèse sur les actions et les unités de compte

Si la majorité des sommes détenues par les ménages sont des produits de taux, pas moins de 2.030 milliards d’euros sont détenus en « produits de fonds propres ». Mais les sommes, pour beaucoup liées à la performance de la Bourse, sont en baisse de 118 milliards d’euros. Car la Bourse souffre lourdement depuis le début de la crise de la Covid-19 et de la crise en Ukraine.

Ainsi, on notera 34 milliards d’euros de moins pour les actions cotées. Ou encore 25 milliards de moins pour les unités de compte dans les assurance-vie et l’épargne retraite. D’une manière générale, la valeur de tous les produits de fonds propres a baissé entre le premier et le deuxième trimestre 2022.

La préférence pour l’épargne en numéraire restera d’actualité en 2023

La tendance des ménages à préférer le numéraire pour leur épargne ne devrait pas changer en 2023. Outre être une habitude des Français, plutôt réticents au risque inhérent à la Bourse, le taux des livrets va augmenter.

Sur fond d’inflation élevée, le Livret A et le LDDS pourraient être revalorisés au taux de 3%, tandis que le LEP dépasserait les 6%. Les CEL (Compte Épargne Logement) verra son taux grimper également, et un nouveau PEL (Plan Épargne Logement) à 2% est d’ores-et-déjà annoncé.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Épargne : les Français détiennent 5.700 milliards, près de 2 fois le PIB»

Laisser un commentaire

* Champs requis