Taxe UE sur les superprofits : ExxonMobil porte plainte pour ne pas payer

L’Union européenne tente de taxer les superprofits des compagnies pétrolières, dont le chiffre d’affaire et les bénéfices ont explosé sur fond de crise de l’énergie. Mais, sans surprise, ces dernière y sont opposées : pas question de partager les gains. L’américaine ExxonMobil pousse même le combat plus loin… et annonce une plainte contre l’UE.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 29 décembre 2022 à 7h09
Exxonmobil Taxe Superprofits Plainte Cjue
34,9 MILLIONS $ Le directeur général d'Exxon Mobil , Rex Tillerson, a reçu une rémunération globale de 34,9 millions de dollars en 2021.

La taxe européenne ne plaît pas à ExxonMobil

Elle a été annoncée en septembre 2022 par la commission européenne. Une taxe sur les superprofits, ceux-là mêmes que Bruno Le Maire ne connaît pas. Exceptionnelle, elle s’appliquera sur les gains de 2022, à hauteur de 33%. Pour la Commission européenne, il s’agit de faire participer les géants du pétrole à la crise économique et sanitaire qui a frappé l’Union européenne. Et pour laquelle les États ont largement aidé les citoyens… notamment à payer les factures aux énergéticiens.

Mais ExxonMobil ne la voit pas d’un bon œil. Le géant américain estime que cette taxe est « contre-productive » et qu’elle rend moins intéressant l’investissement. Une manière de dire qu’elle ne veut pas la payer. Mais comme elle a été actée, le seul moyen pour ExxonMobil de ne pas la payer est qu’elle soit supprimée.

Si ExxonMobil y parvient, ce seront tous les énergéticiens, y compris le français TotalEnergies et l’italien Eni pour n’en citer que deux, qui en profiteront. Ils sont aussi concernés par cette contribution exceptionnelle.

Moins de 10% du gain trimestriel du géant américain

ExxonMobil a donc saisi la justice, relate la BBC. Le groupe américain a déposé une plainte auprès de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), basée au Luxembourg. Le pétrolier juge que l’Union européenne dépasse, par cette taxe, ses fonctions. Avec l’espoir, bien évidemment, que la CJUE lui donne raison et que la taxe soit supprimée.

Une taxe qui va coûter cher à ExxonMobil : 2 milliards de dollars, selon ses estimations. Une somme qui ne représente que 10% de son bénéfice net du troisième trimestre 2022 (19,66 milliards de dollars). Un bénéfice record. L’entreprise a engrangé des gains sur un seul trimestre quasiment équivalents à ceux de l’ensemble de l’année 2021 (23 milliards de dollars).

Il s’ajoute, en outre, au bénéfice record du deuxième trimestre 2022 de 17,9 milliards, et à celui de 5,5 milliards du premier. Soit, sur les trois premiers trimestres de 2022, un total de 43,06 milliards.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Taxe UE sur les superprofits : ExxonMobil porte plainte pour ne pas payer»

Laisser un commentaire

* Champs requis