Factures d’électricité : les aides ne s’arrêteront pas en 2023

Les aides pour faire face à la flambée des prix des énergies ne s’arrêteront pas subitement : lors de son interview sur France 2 le 26 octobre 2022, Emmanuel Macron a confirmé la mise en place prochaine de certaines aides, notamment au paiement des factures d’électricité, et en a annoncé de nouvelles, au bénéfice tant des entreprises que des ménages.

Par Anton Kunin Modifié le 29 novembre 2022 à 9h21
Factures d'électricité
15%Pour les ménages, les hausses sur les factures d'électricité seront limitées à 15% en 2023.

Factures d'électricité : un mécanisme bientôt mis en place pour amortir les hausses

L’État continuera bien à épauler les entreprises dans le paiement des factures d’électricité, a assuré Emmanuel Macron lors de son interview télévisée le 26 octobre 2022 sur France 2, confirmant l'annonce faite par son ministre Agnès Pannier-Runacher le 23 octobre 2022. Les TPE énergivores (comme les boulangeries) ne verront pas leurs factures grimper de plus de 15% sur l’année. La même garantie sera offerte aux PME et aux petites collectivités.

Pour les PME, il ne s’agira pas forcément de limiter la hausse à 15%, en revanche « un mécanisme va être mis en place pour amortir les augmentations », a annoncé Emmanuel Macron. Ce mécanisme sera présenté le vendredi 28 octobre 2022 par le gouvernement. Les plus grandes entreprises bénéficieront elles aussi d’une aide, dont l’exécutif annoncera les critères par la même occasion.

Carburant : bientôt une aide pour les « gros rouleurs »

Quant aux factures des ménages, l’État garantira là aussi une hausse maximum de 15% sur un an. Concernant les automobilistes, la ristourne sur le carburant prendra bien fin le 1er janvier 2023, mais ils ne seront pas laissés sur le carreau pour autant : une nouvelle aide, plus ciblée, sera créée, au bénéfice en revanche des seuls gros rouleurs. Elle sera destinée aux salariés, aux apprentis, aux agents publics et aux indépendants obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler, a appris BFMTV auprès d’une source à Bercy. Le montant de l'indemnité sera ensuite modulé en fonction du niveau de revenus et de la composition du ménage. Un « bonus » est également prévu pour les personnes qui habitent à plus de 30 km de leur lieu de travail ou parcourent plus de 12.000 km par an dans le cadre professionnel.

Si la revalorisation mécanique du SMIC et des minima sociaux se poursuivra bien en 2023, Emmanuel Macron a en revanche exclu la réindexation systématique des salaires sur l’inflation. Estimant qu’une telle mesure ne constitue pas une solution pour « recréer de l’emploi », le président de la République compte mettre l’accent sur la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires.

Aucun commentaire à «Factures d’électricité : les aides ne s’arrêteront pas en 2023»

Laisser un commentaire

* Champs requis