Grande distribution : la proposition de loi qui risque de renforcer la hausse des prix

Les prix des produits de grande consommation pourraient encore augmenter si une proposition de loi est adoptée par l’Assemblée nationale. La grande distribution tire la sonnette d’alarme.

Par Olivier Sancerre Modifié le 10 janvier 2023 à 12h02
Grande Distribution Proposition Loi Risque Renforcer Hausse Prix
12,6%Les prix des produits de grande consommation ont augmenté de 12,6% en décembre sur un an.

Les négociations annuelles sur les prix battent actuellement leur plein entre la grande distribution et les industriels. Et elles ne sont pas faciles étant donné la flambée des coûts et de l'inflation. En décembre, la hausse des prix sur les produits de grande consommation s'est établie à 12,6% sur un an, d'après le panéliste Iri. À comparer avec l'inflation à 5,9% relevée le mois dernier. Une proposition de loi met de l'huile sur le feu : déposée fin novembre par des députés de la majorité et LR, elle donnerait davantage de pouvoir aux industriels. Deux articles suscitent la colère des distributeurs.

Une loi qui ne passe pas auprès des distributeurs

Le premier permet aux industriels d'apposer leurs prix sur les commandes passées après le 1er mars, en l'absence d'accord durant les négociations. Les enseignes n'auraient donc d'autre choix que d'accepter les conditions tarifaires imposées par les fournisseurs. Jusqu'à présent, sans accord à la date limite, ce sont les distributeurs qui peuvent prolonger les prix négociés l'année précédente. Or, la situation en 2021 n'a plus rien à voir avec celle de 2022… Le deuxième article qui pose problème empêche les enseignes de vendre moins cher des produits achetés en dehors de France.

Nouvelles hausses de prix dans la grande distribution ?

Les distributeurs utilisent cette arme (réaliser des achats de gros dans leur centrale belge ou allemande, par exemple) pour contourner la loi. Le texte vise à empêcher cette manœuvre. Si cette proposition devait être adoptée, alors le risque est réel de voir la hausse des prix se renforcer dans les rayons, assurent la grande distribution : des augmentations « de 10 à 30% », selon Michel-Edouard Leclerc. Néanmoins, rien ne dit que le texte sera voté en l'état, le gouvernement ne le soutenant pas.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Grande distribution : la proposition de loi qui risque de renforcer la hausse des prix»

Laisser un commentaire

* Champs requis