Les hausses des salaires sont très disparates selon les secteurs

Si, tous secteurs confondus, les salaires ont augmenté en moyenne de 5,77% entre début janvier et fin octobre 2022, certains secteurs présentent des hausses à deux chiffres, révèle le site Talent.com.

Par Anton Kunin Modifié le 6 décembre 2022 à 13h24
Hausse Salaires Embauche Etude
16,36%Dans certains secteurs les salaires ont augmenté de façon impressionnate, comme dans la Finance (+16,36%).

Les salaires affichent des hausses impressionnantes dans la Finance, l’Industrie et le BTP

Dans le contexte actuel, où les offres d’emploi sont plus nombreuses que les candidats, les entreprises sont très nombreuses à proposer des augmentations de salaires à l’embauche. Tous secteurs confondus, entre début janvier et fin octobre 2022, les salaires à l’embauche sont en hausse de 5,77% en moyenne, a calculé Talent.com après avoir analysé les offres déposées par les recruteurs sur son site.

Le secteur de la Finance arrive en tête de ceux qui proposent les plus fortes augmentations de salaire affichées à l’embauche : +16,36% depuis début 2022, tous métiers confondus. Il est suivi de près par le secteur de l’Industrie et de la production : +13,44%. Autre hausse impressionnante : +9% dans la Construction/BTP, conséquence logique de la pénurie de main-d'œuvre.

Dans le secteur de la Santé, les salaires ont, au contraire, diminué

Dans le reste des hausses on notera celles observées dans les secteurs de la Tech et du Transport-Logistique : +5,88% et +4,02% respectivement. Dans l’Hôtellerie-Restauration et la Santé, la situation est plus disparate. Dans l’Hôtellerie-Restauration, les entreprises ont d’abord proposé des salaires stables sur les neufs premiers mois de l’année, mais ils ont ensuite baissé considérablement, faisant que sur l’ensemble de la période (entre début janvier et fin octobre 2022), ce n’est pas une hausse mais une baisse qu’on constate (-13,32%). Le constat est similaire dans le secteur de la Santé : sur les trois premiers trimestres de 2022, les salaires proposés n’ont cessé de chuter chaque mois, passant de 46.213 euros en janvier 2022 à 42.556 euros fin octobre 2022 (avec un plus-bas en juillet-août 2022, à 36.600 euros).

Cette hausse moyenne de 5,77% compensera-t-elle l'inflation ? Difficile de le dire. Si, fin octobre 2022, l'inflation plafonnait à 6,2%, il faut garder à l'esprit qu'il s'agit de l'inflation sur douze mois, alors que l'étude de Talent.com concerne les dix premiers mois de 2022.

Aucun commentaire à «Les hausses des salaires sont très disparates selon les secteurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis