La hausse des salaires dans les TPE-PME ne compense pas l’inflation

Une hausse des salaires chez les non-cadres, c’est ce que révèle l’étude menée par le cercle Perspective. L’augmentation est inhabituelle et varie selon les régions et les secteurs d’activité.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Modifié le 16 novembre 2022 à 11h20
Salaires augmentation non cadres Parspectives
3,20 % L'étude du cercle Perspectives révèle une hausse de 3,20% en moyenne pour les salriés non-cadres.

Une hausse des salaires inhabituelle pour les secteurs concernés

Une hausse des salaires est dévoilée mercredi 16 novembre 2022 dans une étude publiée par le cercle Perspectives. Avec l’aide du cabinet d’études Init, cette association de 17 cabinets d’expertise comptable révèle une augmentation moyenne de 3,14% des salaires sur le premier semestre 2022. Une hausse qui ne suit pas le cours de l’inflation, à +6,2% en un an.

Réalisée sur plus de 430.000 bulletins de salaires, l’étude prouve une augmentation plus élevée chez les salaires des salariés non cadres que pour les cadres pour lesquels la hausse est de 2,76%. Phénomène plutôt inhabituel dans les TPE et les PME, cette augmentation trouve sa justification dans un certain alignement sur l’inflation. Ce changement, étudié entre décembre 2021 et juin 2022.

Une hausse qui se constate plus dans certains espaces géographiques et dans des secteurs d'activité précis

L’étude sur l’augmentation des salaires démontre aussi plusieurs singularités, comme les secteurs les plus concernés ou les différences entre les secteurs d’activité et les régions géographiques. Les femmes semblent avoir particulièrement bénéficié de cette hausse des salaires. Leur augmentation est de 3,16% contre 3.05% pour les hommes, sans distinction de poste et de professions.

Le secteur d’activité qui enregistre la hausse la plus élevée est le secteur de l’hébergement, avec 5,23% d’augmentation, contre 3,68% pour l’entreposage, 2,55% pour l’enseignement et 2,4% pour le secteur de la santé humaine et de l’action sociale. Mais au-delà des secteurs, c’est à l’observation des régions géographiques que l’étude révèle également des différences de hausse. La côte atlantique semble avoir particulièrement participé à l’augmentation des salaires des employés qui s’y trouvent. Une hausse de 3,20% en moyenne y est enregistrée contre 2,99% pour l’Ile de France.

Une hausse assez uniforme et qui comporte d’importantes différences selon les secteurs auxquels elle est appliquée. C’est la conclusion de l’étude du cercle Perspectives. Le même bureau d’étude prévoit de réaliser une étude similaire sur le même échantillon d’analyse. Celle-ci pour essayer de déterminer les augmentations à compter sur les mois de janvier et février 2023.

Laisser un commentaire

* Champs requis