Inflation des produits alimentaires : pas de mars rouge pour Bercy

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, tape du poing sur la table face à la menace d’une nouvelle hausse des prix alimentaires au 1er mars 2023. Selon lui, chaque acteur va faire des efforts pour éviter l’augmentation du ticket de caisse.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 20 février 2023 à 18h26
inflation-produits-alimentaires-hausse-prix-mars-2023
10%La grande distribution craint une augmentation de 10% du ticket de caisse dès le 1er mars 2023. ©Pixabay

Une inflation contenue début mars ?

La question commence à agacer le ministre de l’Économie. Invité ce matin de BFM TV, Bruno Le Maire s’insurge contre une potentielle nouvelle hausse des prix alimentaires au 1er mars. Il tord l’idée d’un mois de mars rouge pour le porte-monnaie des ménages. Ainsi, le patron de Bercy estime qu’il faut : « arrêter de jouer avec les peurs des Français ». Pourtant, depuis plusieurs mois, le secteur de la grande distribution alerte sur une hausse à venir des prix. Conséquence directe de la fin des négociations commerciales habituelles entre le secteur et l’agroalimentaire.

Cette année, le contexte est différent. En effet, par rapport à 2022, les exploitations agricoles, les industriels ou les supermarchés, tous les acteurs doivent prendre en compte l’explosion des factures énergétiques. Les négociations restent tendues et s’achèveront au plus tard le 28 février 2023. Le monde agricole demande une meilleure prise en compte des coûts de production et une meilleure rémunération. De son côté, les supermarchés essayent d’avoir des prix attractifs pour les clients.

Une hausse de 10% du ticket de caisse redoutée

Au total, la grande surface estime que le ticket de caisse va augmenter pour l’ensemble des Français. La hausse annoncée est située aux alentours des 10%. Une mauvaise nouvelle alors que depuis un an, les budgets des ménages sont serrés. Bruno Le Maire appelle l’ensemble des acteurs à trouver le meilleur compromis possible pour préserver le pouvoir d’achat.

D’autre part, ce dernier annonce qu’il doit recevoir bientôt les acteurs pour trouver des solutions et lever d’éventuels blocages. Dans le même temps, le ministre de l’Économie réaffirme ses prévisions. L’inflation devrait commencer à refluer au cours de l’été 2023. Selon l’Insee, les prix alimentaires ont pris 13,5% au cours des douze derniers mois.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Inflation des produits alimentaires : pas de mars rouge pour Bercy»

Laisser un commentaire

* Champs requis