L’inflation en France toujours parmi les plus basses de la zone euro

Malgré un taux d’inflation très élevé en novembre 2022, selon les données de l’Insee, l’augmentation des prix reste faible comparé aux autres pays de la zone euro. Le résultat des diverses mesures mises en place par l’exécutif. Mais la situation pourrait fortement changer début 2023 à cause de la fin des aides sur l’énergie.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h24
Zone Euro Inflation Novembre 2022 Classement Pays France
10%L'inflation en zone euro a été de 10% en novembre 2022.

L’inflation en zone euro recule en novembre 2022

Eurostat, l’institut de statistiques européen, a publié le 30 novembre 2022 les données récapitulatives de l’inflation en zone euro. Et elle reste très élevée : 10% sur un an, tous produits confondus. Néanmoins, cette donnée présente une bonne nouvelle : l’inflation recule de 0,6% par rapport à octobre 2022, la première baisse depuis juin 2021.

Cette baisse est néanmoins uniquement liée à une accalmie des tensions sur les prix de l’énergie. Ils sont en hausse de 34,9% sur un an en novembre 2022, contre 41,5% en octobre. Inversement, le budget des ménages souffre de plus en plus des prix de l’alimentation, de l’alcool et du tabac. En novembre 2022, la hausse enregistrée en zone euro est de 13,6% sur un an.

Une inflation qui passe du simple au triple selon les pays

La comparaison des ICPH (Indice des prix à la consommation harmonisé) entre les pays de la zone euro dévoile que la situation diverge. En Espagne, elle n’est que de 6,6% en novembre 2022, le taux le plus bas, contre 21,7% en Lettonie, le niveau le plus haut. Une différence de plus de trois fois.

Deux autres pays, l’Estonie et la Lituanie (21,4%) connaissent une inflation de plus de 20%. Et onze, en tout, ont une inflation supérieure à la moyenne européenne de 10%. Seulement chez 8 des 18 pays de la zone euro, l’inflation est en-dessous de ce seuil symbolique. Parmi ceux-ci, sans surprise, on trouve la France.

Les Français protégés… mais pour combien de temps ?

Avec un IPCH qui affiche 7,1% en novembre 2022 selon l’Insee, l’Hexagone peut se vanter d’avoir le deuxième taux de hausse des prix le plus bas de la zone euro. Seule l’Espagne fait mieux. Mais la question se pose de savoir jusqu’à quand cela va durer… car les annonces pour début 2023 ne laissent pas présager un ralentissement dans la hausse du coût de la vie.

Dès janvier 2023, l’exécutif mettra un terme à la ristourne sur les carburants, encore de 10 centimes d’euro le litre, et au bouclier tarifaire. Ce dernier va évoluer et les factures d’électricité et de gaz vont augmenter de 15%, respectivement en février et janvier 2023. Mais ce n’est pas tout.

La SNCF ou encore la RATP ont annoncé des hausses dans les prix des transports. Et l’augmentation des charges devrait conduire à une hausse des prix à la consommation dans de nombreux secteurs, notamment l’alimentaire.

La France restera-t-elle l’un des pays les plus protecteurs du pouvoir d’achat de ses habitants ?

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «L’inflation en France toujours parmi les plus basses de la zone euro»

Laisser un commentaire

* Champs requis