Italie : 6 villes, 0 alcool au volant en soirée

L’Italie a mis en place une initiative très intéressant pour lutter contre les accidents de la route liés à l’alcool. En offrant des taxis gratuits aux fêtards ayant trop bu, le gouvernement italien espère réduire le nombre croissant d’accidents mortels sur ses routes. Mais cette mesure est-elle vraiment efficace et bien accueillie ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 30 août 2023 à 9h00
Italie Alcool Au Volant Taxi Gratuit Securite Routiere
23,7%23,7% de la population âgée de 18 à 75 ans dépassaient les repères de consommation d'alcool selon Santé Publique France

Alcool au volant : une initiative pour la sécurité routière

Les soirées animées et les verres qui s'entrechoquent sont courants en Italie. Cependant, le trajet de retour peut s'avérer dangereux pour ceux qui ont consommé de l'alcool. Pour pallier ce risque, le gouvernement italien a lancé un programme expérimental dans six villes, offrant des taxis gratuits aux fêtards trop alcoolisés à la sortie des boîtes de nuit.

Le fonctionnement est simple : à la sortie de la discothèque, un éthylotest est proposé aux clients. Si leur taux d'alcoolémie dépasse la limite autorisée (0,5 g/l de sang pour les plus de 21 ans, et 0 pour les plus jeunes), un bon de transport gratuit leur est remis. Ce bon permet un trajet en taxi, financé par les fonds publics, jusqu'à des points prédéterminés dans la ville, avec une limite de 30 km.

L’idée italienne reste controversée

Bien que l'initiative soit louable, elle n'est pas sans susciter des débats. Certains y voient une « subvention à la beuverie », critiquant le fait que l'État encourage indirectement la consommation d'alcool. De plus, cette mesure impose une charge supplémentaire aux propriétaires de boîtes de nuit qui doivent organiser ces tests d'alcoolémie.

Les premiers retours montrent également une adoption limitée de cette offre. Par exemple, dans une discothèque près de Venise, sur 4.000 fêtards, seulement 20 ont utilisé ce service de taxi gratuit. De quoi poser des questions sur l'efficacité réelle de cette mesure et son impact sur la réduction des accidents de la route.

L’alcool au volant représente un danger

L'alcool au volant est un fléau mondial, et l'Italie n'y échappe pas. En 2021, le pays a enregistré un taux de mortalité routière de 5.000 morts par million d'habitants, se classant 19ᵉ en Europe. Une grande partie de ces accidents mortels est attribuée à la consommation d'alcool.

La mortalité routière chez les jeunes italiens âgés de 18 à 30 ans a également augmenté de manière significative depuis la fin de la pandémie de Covid. Cette tendance alarmante a poussé le gouvernement à chercher des solutions, comme celle des taxis gratuits, pour protéger ses citoyens.

En France, la situation n’est guère meilleure. Selon les statistiques de la Sécurité routière, près de 30% des accidents mortels sur les routes sont liés à l’alcool au volant.

Vers une adoption définitive du dispositif taxi gratuit ?

Cette mesure, initiée par le ministre des Transports, Matteo Salvini, est en phase de test jusqu'au 15 septembre 2023. Si elle s'avère concluante, elle pourrait être adoptée de manière permanente et étendue à d'autres villes.

Toutefois, son avenir reste incertain. Entre les critiques, les coûts et l'adoption limitée, le gouvernement devra peser le pour et le contre avant de prendre une décision finale.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Italie : 6 villes, 0 alcool au volant en soirée»

Laisser un commentaire

* Champs requis