Les défaillances d’entreprise bondissent depuis la fin d’année 2022

Le cabinet Altares dresse le bilan des défaillances d’entreprise pour l’année 2022. Elles sont en forte progression par rapport à la période de la crise sanitaire. Mais elles sont encore à des niveaux inférieurs comparés à 2019.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 18 janvier 2023 à 11h37
defaillances-entreprises-hausse-2022
42.500En 2022, le cabinet Altares comptabilise 42.500 défaillances d’entreprises. ©Pixabay

 42.500 défaillances d’entreprise en 2022

Le nombre d’entreprises en difficulté augmente à nouveau. Après deux années de baisse historique en 2020 et 2021, les défaillances sont en hausse pour l’année 2022. Conclusion de l’étude du cabinet spécialisé sur le sujet, Altares. Dans les faits, 42.500 boîtes font l’objet d’une ouverture de procédures sur l’année dernière. Ces derniers sont multiples, généralement ce sont des redressements judiciaires. Une situation qui se produit lorsque l’entreprise ne peut plus éponger ses dettes. Dès lors, elle se rapproche dangereusement du dépôt de bilan et être contrainte de mettre la clé sous la porte.

Selon les derniers chiffres publiés, cela représente une hausse de 50% du nombre de défaillances par rapport à 2021. Néanmoins, elles restent encore loin des chiffres d’avant-crise sanitaire. Selon le cabinet, 10.000 de moins par rapport à l’année 2019.

Une hausse attendue pour 2023

Comment expliquer cette hausse ? D’une part, la fin du « quoi qu’il en coûte » de l’État. Pendant deux ans, les entreprises vivent sous perfusion. Entre les prêts garantis, le chômage partiel ou encore le report du paiement des cotisations. Selon Altares, 46.000 entreprises sont ainsi sauvées de la défaillance grâce à cette politique. Sauf que, en 2022, il prend fin. Combiné à une hausse importante des matières premières et l’inflation sur les produits énergétiques plombent les comptes des entreprises. Les plus fragiles ne peuvent pas supporter ce retour de bâton, encore trop fragilisées par la baisse de l’activité pendant la crise sanitaire.

Aucun secteur n’est épargné. Commerce, restauration ou agriculture, les défaillances touchent tout le monde. Les TPE et les jeunes entreprises représentent la majorité des dossiers. Altares s’attend encore à une hausse du nombre d’ouverture de procédures pour l’année 2023. Ainsi l’inflation va continuer à mettre à mal bon nombre d’entreprises.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Les défaillances d’entreprise bondissent depuis la fin d’année 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis