Lyon dans le top 10 mondial des embouteillages et du danger urbain

En deux ans seulement, la nouvelle municipalité écologiste aura réussi l’exploit de précipiter Lyon au pire niveau mondial, et pas seulement français ou européen.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Ludovic Grangeon Publié le 31 octobre 2022 à 13h32
Lyon Embouteillage Urbanisme Politique Doucet
La distance parcourue à Lyon en 30 minute a été réduite de 50%.50%

L’institut mondial d’étude du trafic INRIX a publié récemment ses statistiques. On y trouve notamment les heures d’embouteillages et le temps perdu dans le trafic ainsi que de nombreuses autres données. Une énorme surprise y figure en bonne place.

Lyon est la 2e ville la plus embouteillée de France, elle était la 34e en 2020

Parmi les nouveautés, Lyon dégringole à toute allure dans sa qualité de vie en atteignant des critères alarmants après deux ans de gestion écologiste dont l’amateurisme laisse pantois. Chaque passager aura perdu dans l’année 108 heures dans les embouteillages. Comme ces tracas se produisent surtout aux heures de travail, l’impact économique est colossal. La chute va encore être pire en 2022. Pire des indicateurs : La distance parcourue en 30 minutes a diminué de moitié dans les secteurs récemment aménagés depuis 2020, alors qu’elle s’est accrue à l’extérieur de l’agglomération.

Plus de deux semaines de travail perdues par an dans les embouteillages !!!

Ainsi la population active de l’agglomération a perdu l’année dernière deux tiers d’un mois entier de travail, près de 16 jours ouvrables dans l’année. Cette perte de temps considérable a un coût : au taux horaire moyen, elle représente une perte de 1 800 € par personne et par an. Pour l’économie de l’agglomération, c’est un gouffre qui représente, chaque année une perte de 630 millions pour la population active locale, mais qui fait fondre depuis deux ans près de deux milliards pour les entreprises en coûts induits, charges, et perte de productivité.

Lyon est devenue un camp retranché sans alternative

La gentrification de la ville, une cascade de mesures punitives sans aucune alternative, les difficultés de livraison et de desserte, sont autant de mesures qui s’ajoutent pour faire de Lyon l’enfer du transport des personnes des biens, des services, et du commerce ou de l’industrie. Les travailleurs modestes sont repoussés à l’extérieur, sont astreints à des migrations quotidiennes devenues impossibles. Ils n’ont pas le choix mai ils assurent de plus en plus mal le fonctionnement de l’économie et des services, Non seulement ses habitants en sont pénalisés, mais l’attractivité touristique et économique de l’agglomération est en chute libre.

Lyon est devenue l’une des trois villes les plus dangereuses en France dans les transports

Au lieu d’être renforcés, les réseaux de transport en commun connaissent de grosses difficultés qui les empêchent de fournir une alternative crédible. Avec près de 7000 agressions par an, qui signifie une agression par heure, et une explosion des atteintes sexuelles, Lyon est devenue en peu de temps l’une des trois villes les plus dangereuses en France dans les transports en commun, au niveau de la Seine Saint Denis.

Alors que le nouveau maire de Lyon Gregory Doucet revendiquait la cohérence dans son programme, il faut bien reconnaître que l’enfer des lyonnais est pavé de bonnes intentions.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Ludovic Grangeon a été partenaire de plusieurs réseaux d’expertise en management et innovation sociale de l'entreprise. Il milite à présent pour le développement local et l’équilibre des territoires au sein de différentes associations. Il a créé en grande école et auprès des universités  plusieurs axes d’étude, de recherche et d’action dans le domaine de l’économie sociale, de la stratégie d’entreprise et des nouvelles technologies. Il a également été chef de mission et président de groupe de travail de normalisation au sein du comité stratégique national Afnor management et services. Il a participé régulièrement aux Journées nationales de l’Economie, intervenant et animateur. Son activité professionnelle a été exercée dans l'aménagement du territoire, les collectivités locales, en France et auprès de gouvernements étrangers, à la Caisse des Dépôts et Consignations, dans le capital risque, l’énergie, les systèmes d’information, la protection sociale et la retraite.

Aucun commentaire à «Lyon dans le top 10 mondial des embouteillages et du danger urbain»

Laisser un commentaire

* Champs requis