Maisons neuves : moins de ventes et plus chères

Les maisons neuves se vendent moins et plus cher. Le marché de l’immobilier neuf est en difficulté. seules les zones rurales enregistrent une hausse.

Par Benoit Vrignaud Publié le 16 novembre 2022 à 16h44
maisons neuves baisse achat vente
340.500 EUROSLe prix moyen des maisons neuves augmente. Il est en moyenne de 340.500 euros.

Baisse des réservations et baisse des ventes, le marché des maisons neuves en difficulté

L’achat de maisons neuves est en recul sur l’ensemble du territoire français. Le prix moyen d’achat est à la hausse, ce qui pourrait justifier de la baisse des statistiques d’achat. Il faut au particulier en moyenne 340.500 euros pour acheter une maison neuve. Le marché immobilier vit un repli des ventes en simultané à une augmentation continue des prix d’achat. Il s’agit d’un véritable recul de la commercialisation des logements neufs en France par rapport à 2021 bien que la tendance d’achat reste inférieure au niveau d’avant la pandémie de covid.

Ainsi au troisième trimestre 2022, 20.400 logements neufs ont été réservés, soit 16.8% de moins qu’au 3e trimestre de 2021. Il y a donc aussi une baisse des réservations, par ailleurs plus importantes pour les maisons individuelles, avec une baisse de 26,4 %, que pour les appartements collectifs, en baisse de 16,2%. Les logements neufs pour les particuliers sont quant à eux en baisse de 9,8% par rapport au troisième trimestre de 2021.

Moins de ventes en ville mais plus à la campagne selon les endroits

Le marché immobilier semble également marqué par une progression des achats dans les zones rurales, bien que celle-ci soit différente selon les zones géographiques. Ainsi le prix moyen semble continuer de monter en enregistrant une hausse 6,4% pour un tarif moyen à 4.700 euros le mètre carré. L’évolution de l’offre et de la demande varie selon les régions. La moyenne des ventes progresse de 87,7 %, bien qu’il s’agisse en réalité d’un faible volume d’achat.

L’Ile de France et les zones frontalières sont en revanche en nette baisse ainsi que les villes de plus de 250.000 habitants. L’exception de ces observations s’avère venir de la région Centre Val de Loire qui enregistre sur son territoire une augmentation de 17,7% à la fois des réservations et des mises en vente. L’explication la plus probable vient de la mise en place de plans de commercialisation et de programmes immobiliers de plus de 100 logements qui participent à garder une courbe de vente positive.

Aucun commentaire à «Maisons neuves : moins de ventes et plus chères»

Laisser un commentaire

* Champs requis