Négociations sur les prix : industriels et distributeurs s’entendent sur une hausse importante des prix

Le bras de fer annuel entre la grande distribution et les industriels de l’agro-alimentaire a abouti à quasiment 100% d’accords sur les prix des produits qui seront vendus cette année dans les rayons. Une poignée de dossiers est entre les mains du médiateur, suite aux négociations sur les prix.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Aurélien Delacroix Modifié le 6 mars 2023 à 14h57
Negociations Prix Industriels Distributeurs Entente
10%La hausse moyenne des prix sera de 10% sur les produits alimentaires en 2023.

S'il persiste encore des blocages, les distributeurs et les industriels ont fini par s'entendre dans la très grande majorité des cas. Les négociations annuelles sur les prix, qui se sont officiellement achevées mercredi 1er mars, ont bénéficié de quelques heures supplémentaires afin de boucler les accords. Résultat : quasiment 100% des contrats ont été signés, a révélé l'Ania, l'organisation patronale des industriels. Il y avait de fortes craintes que ces négociations n'aboutissent pas dans de nombreux cas en raison des demandes des industriels qui doivent répercuter la flambée des prix de l'énergie. Environ 70 dossiers vont être traités par le médiateur des relations commerciales agricoles, Thierry Dahan, un volume similaire à celui de 2022.

Presque 100% suite aux négociations sur les prix

Les industriels ont exigé entre 10 à 12% de hausse sur les prix de leurs produits vendus aux distributeurs. La grande distribution a de son côté dénoncé des demandes qui ne se justifiaient pas, notamment parce que les coûts des matières premières sont en baisse depuis quelque temps. Au bout du compte, la hausse sera en moyenne de 10%, qui s'ajouteront aux 14,5% d'augmentation enregistrés l'an dernier. Soit plus du double de l'inflation générale…

Les consommateurs vont passer à la caisse

Les consommateurs doivent donc s'attendre à payer leurs courses encore plus chères à la caisse. Toutefois, les distributeurs ne vont pas augmenter subitement les prix de 10%. « On ne va pas répercuter comme un mur l'ensemble », a expliqué Michel-Édouard Leclerc au micro de France Info. Il y a d'abord des stocks restants à écouler, qui ne subiront pas d'augmentation de leurs prix. La grande distribution va également rogner sur ses marges pour prendre une partie de la hausse à son compte. Dans les rayons, les prix devraient augmenter progressivement jusqu'à l'été.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

De formation économiste, Aurélien s'est spécialisé dans le domaine de la technologie, plus particulièrement dans l'émergence de l'intelligence artificielle et ses implications sociétales.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Négociations sur les prix : industriels et distributeurs s’entendent sur une hausse importante des prix»

Laisser un commentaire

* Champs requis