1 euro en plus par paquet de cigarettes en janvier ?

Par Olivier Sancerre Modifié le 13 octobre 2015 à 23h33
Amendement Tabac1
25,9 MILLIARDSLes coûts du tabac liés à la gestion des problèmes de santé coûte à l'Assurance maladie 25,9 milliards d'euros par an.

Le prix du paquet de cigarettes atteindra-t-il un jour les dix euros ? Cet horizon se rapproche en tout cas, si du moins le gouvernement accepte un amendement visant à augmenter le tarif des paquets de cigarettes.

Le projet de loi Santé va instaurer le paquet neutre avec la présence d'images fortes sur les ravages de la cigarette. Une mesure forte censée ralentir la consommation de tabac, notamment auprès des jeunes… Mais est-elle suffisante ? Pas sûr, estime les députés à l'origine d'un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Ils estiment que le prix est aussi un frein majeur au tabagisme : plus le paquet est cher, moins on est susceptible de fumer.

Dix euros

L'amendement propose une hausse du prix du paquet de 16% en moyenne, ce qui représente environ 1 euro. Si le gouvernement veut poursuivre dans cette voie et atteindre les dix euros du paquet, il faudra qu'il décide d'une hausse équivalente en 2016 et 2017.

Une trentaine de députés est à l'origine de cet amendement qui sera voté en séance plénière. Le texte a du poids : non seulement deux des rapporteurs du projet de loi sont signataires, mais également Michèle Delaunay, députée socialiste et… rapporteure du volet assurance-maladie du budget de la Sécurité sociale. Gérard Bapt, rapporteur général, ne s'est pas joint à cet amendement, mais c'est visiblement par loyauté envers le gouvernement.

Réticence

Malgré le poids de l'amendement, le gouvernement pourrait toutefois chercher à le rejeter. On craint en effet un risque accru de contrebande si les prix s'envolent, tandis qu'au ministère de la Santé, on tient absolument à sauver le soldat « paquet neutre », mis à mal lors du vote au Sénat.

Va-t-on alors vers une « année blanche » pour le prix du paquet ? Cette année, le tarif n'avait pas augmenté suite au vote sur le projet de loi de finances 2015. Et si l'exécutif tient absolument au paquet neutre, alors il pourrait faire en sorte que la stabilité des prix soit encore d'actualité pour 2016. C'est d'autant plus vrai qu'il faut aussi ménager la susceptibilité des buralistes, déjà échaudés par les paquets neutres.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.