Le maire de Grenoble en garde à vue et l’effondrement des digues entre LR et RN. Le 18h du 1er juin 2021 de PolitiqueMatin.fr

Par Quitterie Desjobert Modifié le 2 juin 2021 à 8h44
18h Politique Mardi 1er Juin 2021
128000 EUROSÉric Piolle est en garde à vue pour des soupçons de favoritisme dans l'attribution de deux marchés de plusieurs milliers d'euros.

Le maire de Grenoble en garde à vue et l'effondrement des digues entre LR et RN. Retour sur l'actualité politique du mardi 1er juin 2021.

Le maire de Grenoble placé en garde à vue pour soupçons de favoritisme

Le maire Europe Écologie Les Verts, Éric Piolle, a été placé en garde à vue mardi 1er juin par la brigade financière. Il s'agit pour le moment d'une enquête préliminaire pour soupçon de favoritisme. Les enquêteurs cherchent à déterminer si l'association Fusées, a bénéficié de favoritisme de la part de la municipalité sans le cadre des attributions du marché public de l'organisation de la Fête des tuiles en 2015 et 2016.

Le maire EELV doit donc justifier auprès des enquêteurs l'attribution de deux marchés publics à cette association, le premier d'un montant de 123.000 euros en 2015 et le second de 128.000 en 2016. En 2019, une plainte avait été déposée contre X.

Christian Estrosi estime que « les digues ont lâché » entre LR et le RN

Le maire de Nice et ancien membre des Républicain, Christian Estrosi, a estimé mardi 1er juin 2021 sur BFM, que « les digues ont lâché » entre son ancien parti et le Rassemblement National. Regrettant qu'un certain nombre d'élus aient « franchi le pas en direction du parti de Marine Le Pen ».

« Mon regard m'amène à regretter que la clarification faite aujourd'hui, de la part de Damien Abad, de Christian Jacob, de Gérard Larcher, n'intervienne un peu trop tard. Ils le font, je m'en réjouis, mais lorsqu'il y a quatre semaines je demandais une clarification face à cette espèce de 'ni Macron ni Le Pen' affirmé par certains, où on sentait que les digues étaient en train de lâcher, ils ont refusé d'apporter cette clarification », a-t-il déclaré.

Valérie Pécresse reste largement en tête des sondages en Île-de-France

Actuelle présidente de la région Île-de-France et candidate à sa réélection, Valérie Pécresse est, selon les sondages, toujours largement en tête au premier tour. Mené par OpinionWay et dévoilé par CNews, le sondage montre que Valérie Pécresse bénéficie de 34% d'intentions de vote soit 15 points devant Jordan Bardella, candidat du RN qui la suit avec 19%.

La République en Marche arrive en troisième position avec 16% des intentions de vote. Les trois listes de gauche se suivent de près, en tête EELV avec 12% suivi de La France Insoumise 10% et du PS d'Audrey Pulvar qui obtient 9% des intentions de vote.

La page Facebook de campagne de Fabien Roussel suspendue

Via son compte Twitter, le Parti communiste français (PCF) a annoncé que la page de campagne de Fabien Roussel pour 2022 avait été suspendue par Facebook. Une suspension que le PCF ne goûte que très peu. Le Parti réclame la réactivation de sa page au plus vite, criant à la censure politique.

« Bonjour @FacebookFR. Vous avez suspendu la page de campagne de #FabienRoussel2022 !!! Nous demandons son rétablissement immédiat. La censure politique à laquelle vous vous prêtez est intolérable ! », pouvait-on lire sur le compte Twitter du PCF.

Journaliste économique et politique

Aucun commentaire à «Le maire de Grenoble en garde à vue et l’effondrement des digues entre LR et RN. Le 18h du 1er juin 2021 de PolitiqueMatin.fr»

Laisser un commentaire

* Champs requis