Emmanuel Macron giflé et Papacito poursuivi. Le 18h du 8 juin 2021 de PolitiqueMatin.fr

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Publié le 8 juin 2021 à 16h52
18h Politique Mardi 8 Juin 2021

Emmanuel Macron giflé et Papacito poursuivi. Retour sur l'actualité politique du mardi 8 juin 2021.

Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement

Le président de la République continuait son tour de France, mardi 8 juin 2021, à Tain. Lors de ce déplacement, alors qu'il remerciait la foule de s'être déplacé, un homme l'a giflé au cri de « Montjoie, Saint Denis, à bas la Macronie ». À la suite de cette altercation, deux hommes ont été placés en garde à vue.

Les messages de soutien ont fleuri sur Twitter, notamment Jean-Luc Mélenchon qui au passage rappelle qu'il avait prédit cette escalade de la violence. « Cette fois-ci, vous commencez à comprendre que les violents passent à l'acte ? Je suis solidaire du Président », écrivait le leader de la France Insoumise. Toujours à gauche, Éric Coquerel dénonce une attaque royaliste : « Montjoie Saint-Denis prononcé avant la gifle sur le Président : ce slogan est celui de l'extrême-droite royaliste ».

Dans le camp du Président, les réactions sont vives : « On a un président qui va au contact des Françaises et des Français, ça se passe très bien dans 99% des cas, et là visiblement, ce jeune con a décidé de faire le buzz avec un geste évidemment totalement déplacé, inacceptable, et que je condamne », dénonce le député LREM Roland Lescure. De son côté, le Premier ministre a appelé à « un sursaut républicain ».

Fabien Roussel va porter plainte contre Papacito

Le candidat à la présidentielle du PCF, Fabrice Roussel, a annoncé son intention de porter plainte contre le YouTuber et humoriste, Papacito. La vidéo de ce dernier expliquant comment abattre un électeur de la France Insoumise ou un gaucho a depuis été supprimé de la plateforme.

Invité sur France 2, mardi 8 juin 2021, Fabrice Roussel a expliqué avoir « saisi le procureur » estimant que l'on « ne peut pas laisser passer de telles choses ». Fabrice Roussel est également revenu sur les prophéties de Jean-Luc Mélenchon estimant : « je ne partage pas les propos de Jean-Luc #Mélenchon. Ils sont inappropriés, inutilement angoissants. Je pense et respecte profondément les familles des victimes ».

Raphaël Enthoven choisirait Marine Le Pen dans un duel contre Mélenchon

Le philosophe Raphaël Enthoven a fait son choix, dans l'éventualité d'un duel Marine Le Pen contre Jean-Luc Mélenchon au second tour de la présidentielle de 2022. Pour lui, se sera Marine Le Pen. « Je peux encore changer d'avis, mais je crois que, s'il fallait choisir entre les deux, et si le vote blanc n'était pas une option, j'irais à 19h59 voter pour Marine Le Pen en me disant, sans y croire, 'plutôt Trump que Chavez ' », explique-t-il sur Twitter.

Le philosophe a estimé qu'« il y a fort à parier qu'à 71 ans, Jean-Luc Mélenchon entamerait une carrière de dictateur et tenterait de modifier la Constitution à son seul bénéfice en faisant passer ça pour une République populaire », alors que de son côté, Marine Le Pen « tenterait peut-être, par référendum, de toucher à la Constitution, de manière à pouvoir enfermer les gens sur le fond d'un soupçon, et en amont de tout crime. La France deviendrait une dictature ». Bref, selon lui dans les deux cas, la situation n'est pas idéale.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste économique et politique

Laisser un commentaire

* Champs requis