La BCE augmente les taux de 0.50 % et en termine avec les taux négatifs !

1,25 %
Les taux directeurs de la BCE devraient atteindre un pic de 1,25% au
premier trimestre 2023.

D’après cette dépêche de l’AFP (source ici) la BCE, est « plus agressive que prévu, met fin à l’ère des taux négatifs ».

En effet, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé hier jeudi d’augmenter ses taux d’intérêt pour la première fois en plus de dix ans face à l’inflation galopante, « choisissant de frapper fort avec une hausse plus importante que prévu malgré la crise politique italienne.

Prise dans un arbitrage complexe entre hausse des prix et craintes pour la croissance, l’institution de Francfort a choisi l’audace: elle relève ses trois taux directeurs de 50 points de base après avoir préparé les esprits à une hausse de 25 points seulement.

Le principal taux d’intérêt passe ainsi de zéro, niveau où il campait depuis 2016, à 0,50 %, tandis que celui taxant une partie des liquidités bancaires non distribuées en crédit, remonte de -0,50 % à zéro ».

Les taux négatifs en zone euro sont donc définitivement terminés depuis hier et c’est une nouvelle ère monétaire qui s’ouvre devant nous.

Les remarques de Christine Lagarde

La présidente de la BCE nous a gratifié de quelques commentaires hier comme par exemple un « l’horizon économique s’assombrit », et « les perspectives se dégradent « pour la seconde moitié de 2022 et au-delà ».

Commentant les risques sur les écarts de taux entre les pays de la zone euro suite à la démission de Mario Draghi en Italie, Lagarde a dit que « le Conseil des gouverneurs déterminera l’éligibilité » d’un pays à ce nouvel outil et « la BCE ne prend pas position sur des questions politiques » internes. Mais « si nous devons l’utiliser, nous n’hésiterons pas », a assuré la Française, martelant que la BCE « est capable de faire les choses en grand ».

Bon pour résumer la BCE vient d’augmenter les taux de 50 points de base ce qui veut dire 0.5 % de plus. Les taux ne sont plus négatifs mais sont à 0.

Même si vous n’êtes pas très matheux, quand les taux sont à 0 % et que l’inflation est à 8.6 %, vous avez vite compris qu’il y a quand même 8.6 % en défaveur de vos sous et de votre épargne !

Des taux à zéro sont très largement insuffisants pour lutter contre une inflation qui se rapproche des 10 %.

Nous sommes dans une situation évidemment très difficile, et la BCE sera contrainte d’augmenter ses taux pour réduire l’inflation, à moins que les gouvernements ne mettent en place avec la Banque centrale européenne des mesures non-monétaires et non-conventionnelles pour lutter contre l’inflation c’est-à-dire des mesures qui ne porteraient pas sur les taux d’intérêt. Je vous en parlerai plus longuement à la rentrée.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.