L’emprise de la Chine est de plus en plus présente en France

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Daniel Moinier Modifié le 27 avril 2021 à 15h49
Chine France Emprise
49,99%L'Aéroport de Blagnac en 2015, rachat de 49,99% du capital soit 309 Millions d'euros par Shandong HI Speed et un Fond Hongkongais.

Depuis une dizaine d'années sans crier gare, la France perd des pans entiers de toute son économie. Nous avons encore en tête l'envahissement par les pays du Golfe dans l'immobilier, la finance, le luxe, notamment le Qatar mis en lumière par le PSG.

Mais c'est un autre pays bien plus puissant et inquiétant qui s'est « infiltré » plus puissamment en France (et pas que) dans presque tous les secteurs d'activités sans faire de bruit : LA CHINE

Presque toutes les branches d'activités sont touchées par des rachats de groupes, de sociétés, des participations et même des implantations.

L'Hôtellerie, l'Automobile, le Football, les Aéroports, les Vignobles, les Terres céréalières, le Luxe, l'énergie, les Médias, les Ports, l'Alimentaire, les Loisirs, la Plasturgie, les Vêtements, une Compagnie aérienne, les Composants, le Capital-investissement, plus toutes les autres implantations directes. Cela représentait en 2019 plus de 600 entreprises chinoises présentent en France.

Ci-dessous, les plus importants rachats ou participations présentés par branche d'activité.

Le tourisme

Le Club Med : Fosun International a racheté en 2015, 22,99% du capital et toutes les actions restantes au prix de 24,60 euros soit une capitalisation de 939 millions d'euros.

Accor Hôtel a cédé 5% du capital au Group Limited HTBT pour 451 millions de dollars. Depuis les titres Huzhu ont été multipliés par 4,5.

Le Louvre Hôtel Group avec Campanile, Kyriad, 1ère Classe, Golden Tulip, a été repris par le congloméra Jin Jiang et racheté au fond Starwood pour 1,3 milliard d'euros.

Le transport

Air France KLM en 2017 : China Eastern Airlines prend 8,8% du capital (par joint-venture) plus 4 milliards d'euros en 2021 et 3 Mds par l'état français.

L'Aéroport de Blagnac en 2015, rachat de 49,99% du capital soit 309 Millions d'euros par Shandong HI Speed et un Fond Hongkongais.

La Base Aérienne de Châteauroux, 460 Ha achetés par SFECZ-Beijing Capital : 20 millions d'euros sur 200 millions programmés.

Le port du Havre, 15 Ha achetés par Hsueh Sheng Wang pour 8 millions d'euros et 14 millions de rénovation, pour créer un centre import-export vers la Chine.

L'alimentaire

Les margarines Saint Hubert (Oméga, Oméga Bio, Le Fleurier) usine de Nancy sont achetées en 2017 par Fosun et Sanyuan pour 430 millions d'euros.

Les marques Aoste, Cochonou, Justin Bridou sont rachetés en 2013 par le mastodonte Henan Shuanghui avec Smithfield pour 4,7 milliards de dollars et même 7,3 milliards avec la dette.

La Coopérative d'Issigny (Normandie), Biostime (Synutra Chine) investit sur le site 20 millions d'euros et prend 20% du capital pour produire de la poudre de lait dont 20.000 tonnes sont achetées pour le marché chinois. Un 2ème site est en cours d'implantation avec un nouveau laboratoire.

Good Goût, nutrition infantile Bio est repris en 2017 par le Groupe chinois H & H (Health & Happiness) spécialiste des probiotiques et nutrition infantile. Ce rachat permettra de passer le CA de 18 millions d'euros à 60 millions en 2022.

Le chinois Ynutra a construit en 2016 à Carhaix-Plouguer (Finistère) la plus grande Laiterie d'Europe. En 2019 suite à des difficultés, le groupe français Sodiaal a repris les activités de transformation du site.

Le football

L'Olympique Lyonnais en 2016 a vendu 20% du capital à IDG.

L'OGC Nice a vendu en 2019 80% de son capital à Chien Leen et à un sino-Us.

Le FC Sochaux a vendu 100% de son capital à Ledus Tech Pro T en 2015.

L'AJ Auxerre repris en 2016 par ORG Pg pour 7 millions d'euros.

En Europe en trois ans une trentaine de Clubs sont passés en partie sous pavillon chinois, les principaux : En Italie les deux Milan, en Angleterre Manchester City, en Espagne l'Atlético de Madrid…

Le luxe

Lanvin, la plus ancienne maison de couture parisienne étant en grande difficulté : Fosun a acquis en 2018 la majorité du capital.

Le Groupe SMPC : Maje, Sandro, Claudie Pierlot, De Fursac a été repris par Shandong Ruyi.

Le chausseur Robert Clergerie en 2011 et la Griffe Sonia Rykiel ont été repris par Li & Fung Brands. Cette dernière en faillite a été reprise par Showroomprivé (français).

Le Groupe Zannier en faillite en 2016 : Marques Chipie, Lili Gaufrette, Z, ont été rachetés par Zheji sous le nom de Kidilitz. Ce même Kidilitz (mode infantine) : Catimini et Absorba, Kenzo Kids et les marques ci-avant en faillite aussi, a été racheté par le groupe Semir en 2018.

Le parfumeur Marionnaud (1300 points de vente) avec une dette de 500 Millions d'euros a été repris en 2005 par le Groupe AS Watson.

Les Cristalleries de Baccarat nées en 1764 sous Louis XV (1200 salariés) ont été reprises quatre fois de 2005 à 2018, puis en 2020 la famille Chu jette l'éponge. C'est le Groupe Tor en 2020 (5 fonds internationaux) qui s'est porté acquéreur avec 97,1% du capital.

L'industrie et similaire

GDF SUEZ a cédé en 2011 30% de sa branche d'Exploitation-production au fond chinois CIC pour un montant de 2,3 milliards d'euros.

PSA Peugeot-Citroën en 2014 a ouvert son capital à Dongfeng, géant automobile qui a déboursé 800 millions d'euros, comme l'état français soit 14% du capital pour chacun.

Le chinois CITIC Capital a racheté en 2018, AXILONE Plastique (56 Auray) pour 580 millions de $ (injection plastique, emboutissage alu pour la parfumerie, cosmétique).

LINXENS, spécialiste de la biométrie et des composants pour antennes et étiquettes RFID est repris en 2018 par Tsinghua U.G pour 2,2 Mds d'euros.

UBISOFT 1,7 milliard d'euros de CA : Tencent a acquis en 2018, 5% du capital après le départ de Vivendi.

PAREF Gestion Immobilier racheté en 2017 (OPA simplifiée sur la moitié du capital = 50,01%) par Fosun, soit 44 millions d'euros.

Le Groupe Huawei installé à Boulogne, premier concurrent chinois d'Apple, possède déjà quatre centres de R &D en France.

L'énorme Groupe Alibaba créé en 1999, (72 milliards de dollars en 2020 et 21 de bénéfice) la plus grande plateforme de commerce B to B en ligne au monde, est installé à Paris depuis 2016. (Division Cloud)

Il a ouvert depuis 2017 l'enseigne AliExpress, 150 implantations dont la première à Madrid et sa société de logistique Cainiao (75 millions de livraisons/Jour), il possède aussi Autonavi, société de cartographie, géolocalisation, un grand quotidien de Hong Kong et se lance aussi dans l'hôtellerie….

VIGNOBLE ET TERRES

Plus de 140 vignobles bordelais rachetés par des groupes chinois dont 3 Châteaux par Jack Ma de Alibaba.

3000 ha entre 2014 et 2017, achat de terres céréalières (blé bio) dans le Berry (Indre et Allier) par Hong yang, Beijing et Reward Intl.

En 2015, le Château La Bastide à Escales, 57 hectares en AOC Corbières et IGP Pays d'Oc, devrait être le premier domaine viticole du Languedoc vendu à un groupe chinois, il produit en moyenne 3.300 hectolitres de vins en AOC Corbières et IGP Pays d'Oc.

Pour info la Chine exploite déjà plus de 10 millions d'hectares de terres hors de Chine.

Les Chinois sont déjà 600.000 installés et travaillant en France.

Mais la plus importante expansion de la Chine se passe en Afrique dans tous les domaines, en commençant par les aides financières et en devenant le premier partenaire avec une forte avancée au Maghreb.

La France auparavant très impliquée, y a complètement perdu pied.

L'autre grande menace pour le monde est sa monnaie numérique.

L'intérêt d'un e-yuan ou d'une CBDC chinoise est évident pour les autorités chinoises à qui une telle monnaie numérique permettra d'asseoir un peu plus le contrôle social que le pays impose à sa population et ensuite à celui du monde. Oui, cette crypto-monnaie chinoise va menacer potentiellement la suprématie du dollar.

Que dire de la Chine, première nation touchée par la pandémie, qui a réussi un exploit en 2020, être la seule économie mondiale positive avec 2,3% de croissance et 6,3% prévus en 2021 et même un PIB qui pourrait dépasser celui des Etats-Unis en 2028, voire même 2026. Une folle accélération économique.

Dès lors, la question que l'on est en droit de se poser est celle de savoir « à qui profite le « crime » ? ou comme on dit en latin : cui bobo, nous aide ici à obtenir une réponse.

Jusqu'où ira la Chine ?

Dans quel délai son envahissement va-t-il devenir insupportable ?

L'avenir nous le dira !

www.danielmoinier.com

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C.Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.

Laisser un commentaire

* Champs requis