Les conducteurs roulant sans assurance ont fait 23.000 victimes en 2021

Par Anton Kunin Modifié le 18 octobre 2022 à 13h25
Defaut Assurance Accidents Circulation Routiere
34%Le nombre d'accidents de la route dont l'auteur est inconnu a augmenté de 34% depuis 2011.

Les accidents provoqués par les conducteurs qui roulent sans assurance ont fait 22.983 victimes en 2021, dont 8.138 ayant subi un dommage corporel et 14.845 un dommage matériel, révèle le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).

Le montant des indemnités en hausse de 2,5% en 2022

Les conducteurs roulant sans assurance continuent de provoquer des accidents… et faire des victimes. Le nombre de victimes diminue chaque année certes : ils étaient 31.395 en 2019, 27.905 en 2022 et 22.983 en 2021, nous apprend le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) dans la dernière édition annuelle de son Baromètre. Toujours est-il que cela reste beaucoup. (À noter que ce chiffre inclut également les personnes ayant subi un dommage matériel (14.845).) Et même si le nombre de victimes est en baisse, le montant des indemnités versées augmente, lui, de 2,5% sur un an (de 115,5 à 118,4 millions d'euros).

En 2021, les auteurs d’accidents non munis d’une assurance étaient surtout des hommes (80%) et roulaient en véhicule particulier (pour 90% d’entre eux). Une majorité d’entre eux (61%) avaient moins de 35 ans. S’agissant des catégories socio-professionnelles, 31,3% étaient des chômeurs, 23,8% des ouvriers et 23,2% des cadres moyens ou employés. Les départements les plus accidentogènes en 2021 ont été la Seine-St-Denis, le Val-de-Marne, Paris, les Bouches-du-Rhône et le Val-d’Oise.

Le défaut d’assurance est lourdement sanctionné

Outre les accidents qu’ils ont provoqués, les conducteurs non munis d’assurance se sont rendus coupables d’infractions relatives à l’alcoolémie au volant (17%), de délits liés à l’usage de stupéfiants (14%) et de défaut de permis de conduire (20%).

Le FGAO rappelle que la peine encourue pour le défaut d’assurance est une amende forfaitaire de 750 euros. En cas de récidive, l’amende peut atteindre 3.750 euros, assortie de peines complémentaires (suspension ou annulation du permis avec interdiction de le repasser, confiscation du véhicule…). En cas d’accident, le responsable non-assuré devra rembourser au FGAO la totalité des sommes engagées par celui-ci pour l’indemnisation des victimes de l’accident avec une majoration de 10% des indemnités. Suivant la gravité de l’accident, ces sommes peuvent atteindre plusieurs millions d’euros.