Accord sur l’emploi : comment le dépasser

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Caroline Young Modifié le 6 avril 2013 à 6h35

Le contexte économique extrêmement dégradé auquel est confrontée la France renforce la nécessité de donner aux entreprises une plus grande agilité, tout en apportant à nos concitoyens une protection contre la précarité de l'emploi. Les décideurs politiques ont aujourd'hui la lourde responsabilité de réinstaurer le dialogue et la confiance, pour concilier compétitivité et progrès social.

Dans ce contexte, l'accord sur la sécurisation de l'emploi signé par une majorité de partenaires sociaux constitue une avancée en termes de flexibilité pour les entreprises. Grâce aux nouveaux dispositifs qu'il propose, comme les accords de maintien dans l'emploi ou encore la sécurisation du dispositif de mobilité interne, il permettra aux entreprises de s'adapter plus facilement à la conjoncture. En ce sens, cet accord constitue un progrès incontestable et un premier signal correct et positif pour la dialogue social.

Cependant, il reste très défensif, car il ne s'adresse qu'aux entreprises en difficulté et non aux entreprises en situation offensive. L'attention a été focalisée sur la sauvegarde des emplois : le volet « création d'emplois » y fait défaut. Nous savons tous que la lourdeur et la complexité du code du travail actuel rendent la gestion de nos entreprises difficile et empêchent l'adaptation des effectifs aux réalités conjoncturelles.

Des dispositifs de souplesse dans le management des ressources humaines et dans la gestion administrative auraient permis davantage de simplification du droit du travail. C'est la raison pour laquelle les entrepreneurs de CroissancePlus militent pour la mise en œuvre d'un Contrat de Travail Unique aux droits progressifs, qui permettrait de redonner plus de confiance aux entrepreneurs tout en apportant davantage de sécurité aux salariés.

Les dispositions actuelles ne pousseront pas les entreprises à créer des emplois, tant le coût lié à la gestion des collaborateurs reste incertain. Ceci fige le marché du travail, en empêchant ceux qui en sont exclus d'y entrer et ceux qui en sortent de retrouver rapidement le chemin vers l'emploi.

Il faut aujourd'hui lever les freins à la croissance, faire bouger les lignes pour que nos entreprises deviennent agiles, les encourager à grandir et à créer des emplois. Allons donc plus loin ensemble !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Caroline Young est co-présidente de la Commission Social et Emploi de CroissancePlus et Présidente d'Experconnect depuis 2005. Diplômée HEC de l'Université de Lausanne, elle a débuté sa carrière dans les fusions acquisitions chez Schroders puis au Crédit Agricole Indosuez. En 2002, elle devient Secrétaire Générale d'IP France, régie publicitaire du groupe RTL.

Aucun commentaire à «Accord sur l’emploi : comment le dépasser»

Laisser un commentaire

* Champs requis