Accords entre Ryanair et plusieurs syndicats européens

Par Olivier Sancerre Modifié le 21 octobre 2018 à 19h29
Ryanair Syndicats Accords 2
129 MILLIONSRyanair a transporté 129 millions de passagers en 2017.

Ryanair met de l'eau dans son vin. La compagnie aérienne à bas coûts, connue pour son intransigeance avec les syndicats, a dû pourtant signer des accords avec plusieurs d'entre eux dans toute l'Europe.

Depuis plusieurs mois, les pilotes et les personnels de cabine réclament non seulement de meilleures conditions de travail, mais surtout des contrats de travail relevant du pays de résidence, et non plus de droit irlandais. Si Ryanair a tenu bon pendant longtemps, la ténacité des syndicats a forcé la main à la direction, toujours sous pression : en Allemagne, en Espagne, au Portugal, en Belgique, aux Pays-Bas ou encore en Italie, les employés de Ryanair menacent toujours de faire grève d'ici la fin de l'année.

Convention collective

Voilà qui a poussé la société à signer des accords avec des syndicats un peu partout en Europe. Et notamment avec des organisations de pilotes, au Portugal, au Royaume-Uni et en Italie. Ces derniers ont obtenu l'ouverture de négociations pour une convention collective, une exigence récurrente des syndicats. Ryanair devrait par ailleurs signer d'autres accords avec les pilotes espagnols, ainsi qu'en Allemagne. Pour les personnels de cabine, la compagnie est proche d'une entente en Espagne, au Portugal, et en Allemagne aussi.

Personnel navigant

Ryanair se réjouit des progrès « considérables » réalisés pour conclure des accords avec ses employés sur ses principaux marchés européens. Eddie Wilson, le directeur du personnel de l'entreprise, s'attend aussi à des ententes rapides avec le personnel navigant en Espagne et au Portugal. Manifestement, le groupe est encore loin du compte, mais les discussions se poursuivent pour éviter la galère d'une fin d'année avec des suppressions de vols.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis