Acheter une résidence secondaire à la montagne : les 3 départements les plus recherchés

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Séverine Amate Publié le 15 septembre 2022 à 6h17
Immobilier Montagne Station
8,9%À la montagne, les prix de vente des résidences secondaires augmentent de 8,9 % sur 1 an et de 12,3 % sur 2 ans

Une part importante des recherches d'une résidence secondaire s’oriente vers les secteurs montagneux. De plus en plus appréciée, la montagne apporte, en effet, une déconnexion totale dans un cadre dépaysant et permet de se tourner vers des activités très variées, hiver comme été. Cependant, comme le montre une étude SeLoger, certains secteurs ont plus la cote que d’autres.

La Haute-Savoie est un département incontournable

Comme son nom l’indique, la Haute-Savoie abrite les monts les plus élevés de la région, notamment le massif du Mont-Blanc. Pas étonnant que la Haute-Savoie arrive en tête des départements les plus plébiscités, en termes de recherches de résidences secondaires à la montagne, avec 16 % des recherches effectuées sur le portail d'annonces SeLoger.

Il faut dire que si la mer a longtemps représenté un idéal, la montagne a su tirer son épingle du jeu et s'imposer comme un environnement attractif. En témoigne, notamment, la hausse des prix immobiliers dans les secteurs de montagne, à savoir + 8,9 % en 1 an et + 12,3 % en 2 ans.

C’est d’ailleurs le constat que fait Marion Tanguy, co-fondatrice de l’agence Michael Zingraf Real Estate, spécialiste de l’immobilier de prestige. Elle indique que Megève, qui apparaît comme la 3e ville la plus demandée de Haute-Savoie avec 7,1 % des demandes en Haute-Savoie, « est facile d’accès en train depuis Paris et à 2 heures de Lyon par l’autoroute. » De plus, la Haute-Savoie est attractive en toutes saisons, ce que confirme Marion Tanguy qui explique que le village de Megève vit toute l’année. « La clientèle est très familiale, de 40 ans ou plus, avec des enfants, souhaitant échapper à la vie citadine de l’année ou pour les week-ends et les vacances. » Globalement, le département de Haute-Savoie permet de se ressourcer toute l’année, avec des stations de ski attractives en hiver, de belles randonnées, des visites et des découvertes en tout genre à faire en été. De quoi régaler petits et grands en toutes circonstances, ce qui explique le succès de ce département où il faut prévoir en moyenne 4 520 €/m².

Chamonix-Mont-Blanc, Argelès et Tignes dans le top 3

Le département de Haute-Savoie étant le plus demandé pour les résidences secondaires à la montagne, c’est la ville de Chamonix-Mont-Blanc qui prend la tête du classement, avec 8,6 % des recherches dans ce département, ex-aequo avec Saint-Gervais-les-Bains. La première est régulièrement considérée comme la capitale du ski et ravit aussi bien les skieurs aguerris que les randonneurs et les amateurs de grands reliefs vertigineux.

Saint-Gervais-les-Bains constitue la porte d’entrée du Mont-Blanc et offre un vent de pureté en toutes saisons, sans compter que les activités y sont variées.

Mais dans les autres départements les plus recherchés sur SeLoger, dans cette catégorie, on retrouve également les Pyrénées-Orientales qui comptabilisent 10,1 % des recherches et la Savoie qui en recueille 7,8 %.

Dans les Pyrénées-Orientales, c’est Argelès qui arrive en tête avec 26,6 % des recherches dans ce département et pour cause : la ville se situe entre mer et montagne, en pays catalan. La ville a les pieds dans l’eau et se situe à 3 kilomètres du massif des Albères qui la surplombe.

Enfin, en Savoie, c’est Tignes qui arrive en tête avec 13 % des recherches dans ce département. Cette station de ski, qui compte parmi les plus réputées, permet également de profiter d'un cadre agréable durant l’été, avec des grands espaces naturels préservés.

Notez que les prix immobiliers sont cependant très hétérogènes entre ces différentes villes, puisqu’il faut prévoir, en moyenne :

  • 8 300 €/m² à Chamonix,
  • 4 722 €/m² à Saint-Gervais-les-Bains,
  • 3 034 €/m² à Argelès-sur-Mer
  • et 6 317 €/m² à Tignes.

En moyenne, le prix au mètre carré à Chamonix est de 8 300 €.

La provenance des acquéreurs influence la cote des stations

Si la Haute-Savoie est particulièrement plébiscitée par les candidats à l'achat d'une résidence secondaire à la montagne, on distingue des disparités en fonction de la provenance des acquéreurs.

Pour certains d’entre eux, on relève d’ailleurs des recherches orientées, principalement, vers les massifs les plus proches géographiquement, comme les Niçois qui sont 65,8 % à rechercher avant tout dans les Alpes-Maritimes ou encore les Lyonnais qui sont 24,4 % à rechercher en Haute-Savoie. Les Toulousains recherchent également des stations de montagnes situées à proximité, à commencer par les Pyrénées-Orientales qui recueillent 19,8 %. Idem pour les Montpelliérains qui sont 15,9 % à rechercher dans les Pyrénées-Orientales, les premières villes de montagne se situant à moins de 2 heures de voiture. En revanche, les acquéreurs qui habitent plus loin des massifs montagneux recherchent pour une grande partie d’entre eux dans le département le plus élevé, la Haute-Savoie. Les Parisiens sont 16,7 % à plébisciter ce secteur, tout comme les Nantais pour 14,1 %, les Lillois pour 20,5 % et les Strasbourgeois pour 20 % d'entre eux. Les Marseillais, pour leur part, sont 15,9 % à chercher à acheter une résidence secondaire dans les Hautes-Alpes, qui abritent également les reliefs les plus proches.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Directrice des Relations Médias Groupe SeLoger, Porte-Parole de l'Observatoire du Moral Immobilier