Scandale : HP, victime de « comptes trompeurs », s’écroule en bourse

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 21 novembre 2012 à 6h24

Des accusations de comptes truqués, une enquête ouverte par le FBI, un chiffre d'affaires en baisse de 6,7 % au quatrième trimestre… Pas étonnant dans ces conditions que l’action du géant informatique américain Hewlett Packard ait dégringolé hier de 12 % à la bourse de Wall Street. L’affaire fait l’effet d’une bombe aux Etats-Unis.

Le groupe, en pleine restructuration, a notamment dû passer une charge exceptionnelle de 8,8 milliards de dollars pour couvrir des pertes liées à Autonomy, une entreprise de software britannique acquise l’an dernier pour 11,5 milliards de dollars, en cash. En clair, cela signifie qu’HP a racheté beaucoup trop cher une entreprise, qui en réalité ne valait pas tellement plus de 2,7 milliards. Comment a-t-elle pu commettre une telle erreur de jugement ?

Parallèlement, HP accuse Autonomy d’avoir commis, à la veille d’être rachetée, « des erreurs comptables sérieuses, des manquements en terme de communication » ainsi que « des erreurs et des déformations sur les performances financières futures attendues ». En somme, d’avoir ni plus ni moins publié « des comptes trompeurs ». Pourtant, ses comptes avaient été audités par Deloitte et HP avait engagé en plus KPMG, deux des cabinets les plus respectés en la matière. « Aucun d’eux n’a vu ce que nous voyons aujourd’hui » dénonce aujourd’hui la directrice générale d’HP Meg Whitman.

Bien décidée à se battre, HP a transmis le dossier aux autorités financières américaines et britanniques et prévenu qu’elle intenterait si nécessaire des procédures judiciaires. Par ailleurs, le FBI aurait ouvert une enquête à San Francisco sur les malversations présumées, comme le rapporte Bloomberg Businessweek.

Ce n’est pas le premier coup dur de l’année pour HP : au troisième trimestre 2012, la firme américaine, jusque-là leader mondial de la fabrication de PC, s’est fait doubler pour la première fois de son histoire par le Chinois Lenovo.

Depuis janvier, l'action HP a perdu près de la moitié de sa valeur.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.