Afrique du Sud : Norton estime à 3,7 milliards de Rands les pertes causées par la cybercriminalité en 2011

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Publié le 26 octobre 2012 à 5h09

Durant l’année 2011, Norton by Symantec a mené une étude pour comprendre comment la cybercriminalité affecte les consommateurs, et comment l’adoption de nouvelles technologies affecte notre sécurité. L’entreprise a présenté son rapport 2012 Internet Security Threat.

Il ressort de l’étude réalisée dans 24 pays et basée sur les déclarations de 13 000 personnes, que la cybercriminalité a coûté 110 milliards de dollars américains au monde en 2011. En Afrique du Sud, pays d’Afrique où les technologies de l’information et de la communication sont de plus en plus consommées, la cybercriminalité a coûté 3,7 milliard de Rands pour 2011.

Selon le rapport, chaque seconde, 18 personnes sont victimes de la cybercriminalité dans le monde. Ce qui fait plus d’un million et demi de victimes par jour. Pour le cas de l’Afrique du Sud, Norton by Symantec estime à 2,39 millions de victimes en 2011, avec 1 550 Rands de dépenses directs par semaine.

Avec le développement des réseaux sociaux et de l’Internet sur mobile, l'enquête de cette année a montré une augmentation de nouveaux modes de cybercriminalité. Près d’une personne sur trois ont été victime de cybercriminalité sur les réseaux sociaux et le mobile en Afrique du Sud. Le piratage de profil étant la technique la plus répandue après la demande de modifier son mot de passe sur Yahoo. Pour réduire les risques d’être victime de cybercriminalité, Adam Palmer, le conseiller principal Norton cybersécurité conseille d’utiliser des mots de passe complexes et les changer régulièrement.

Laisser un commentaire

* Champs requis