Les aides à domicile seront augmentées au 1er octobre 2021

Par Anton Kunin Modifié le 17 mai 2021 à 14h50
Dependance Vieillissement Inquietude Francais Barometre Contrat Assurance
13%Au 1er octobre 2021, les rémunérations des aides à domicile intervenant auprès des personnes âgées augmenteront de 13 à 15%.

Au 1er octobre 2021, les 209.000 personnels des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) et des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) verront leurs rémunérations augmenter de 13 à 15%, après que l’État a donné son agrément à l’« Avenant 43 » à la convention collective de la branche de l’aide à domicile.

Aide à domicile : une refonte complète de la grille des rémunérations au 1er octobre 2021

Ils jouent un rôle essentiel dans la vie des personnes dépendantes, et pourtant, seuls 43% des aides à domicile accèdent à une rémunération conventionnelle supérieure au SMIC après 17 ans d’ancienneté. Cette injustice découle de la convention collective actuelle du secteur, qui date de 2010. Avec l’agrément par l’État de l’« Avenant 43 » à cette convention collective, les choses vont enfin changer.

Au 1er octobre 2021, les aides à domicile intervenant auprès des personnes âgées vont bénéficier d'une augmentation de salaire de 13 à 15%, grâce à une refonte complète de la grille conventionnelle.

Les prestations au domicile des personnes âgées, un coût important pour l’État

En effet, la branche de l’aide à domicile repose sur des réseaux associatifs. Ils représentent 70% des effectifs du secteur, soit 225.000 salariés. Autre particularité de cette branche : toute évolution de sa grille des salaires et des parcours de carrière doit faire l’objet d’un agrément par l’État d’un avenant à leur convention collective.

Et cela s’explique facilement : l’État est un financeur important de ce secteur. Avec l’entrée en vigueur de cette nouvelle grille au 1er octobre 2021, le surcoût pour les départements devrait s’élever à 75 millions d’euros au titre de l’année 2021. Ce surcoût devrait être compensé par l’État à hauteur de 70%, par l’intermédiaire de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Les départements devraient donc se retrouver avec un surcoût résiduel de 22 millions d’euros. Et à partir de 2022, l’État s’engage à couvrir 50% de la dépense supplémentaire, pour un montant de 150 millions d’euros.

Aucun commentaire à «Les aides à domicile seront augmentées au 1er octobre 2021»

Laisser un commentaire

* Champs requis