Familles : le poisson d’avril des minima sociaux

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Claire Bléhaut Modifié le 23 mars 2015 à 13h36
Aides Pauvret%c3%a9 Gouvernement Familles Social Allocations
4,75€Les parents isolés auront le droit à 4,75€/mois pour chaque enfant.

Samedi 21 mars 2015 le gouvernement a annoncé une revalorisation des minimas sociaux pour les familles en difficulté. Cette mesure dont le gouvernement se félicite, concerne les familles monoparentales et nombreuses à faibles revenus. Mais si on regarde dans le détail, la revalorisation qui sera effective à compter du 1er avril fait penser à une mauvaise blague.

Une anguille sous roche

Le gouvernement déclarait déjà en grande pompe, qu’il revalorisait « nettement » les minimas sociaux pour les familles en difficultés. La ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine et la secrétaire d'Etat à la famille Laurence Rossignol ont également exprimé leur satisfaction dans communiqué. Cette « mesure de justice sociale (va) améliorer le pouvoir d'achat de ceux qui en ont le plus besoin ». Cela peut sembler étrange d'accorder une augmentation alors que les allocation familiales sont en passe d'êtres revues.

« Ceux qui en ont le plus besoin » ce sont les familles monoparentales et nombreuses à faibles revenus. Le décret publié samedi 21 mars au Journal officiel, cible les taux de calcul de l'Allocation de soutien familial (ASF), pour les parents isolés, et du Complément familial majoré (CF), pour les familles nombreuses modestes. Mais l’annonce se finit en queue de poisson : ces aides ne seront augmentées par mois que de 4,75 euros (ASF) et 18,50 euros (CF).

Quelques pièces de plus pour les pauvres

Cette mesure est prévue dans le cadre du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté lancé en 2013 par le gouvernement. Le Premier ministre Manuel Valls a d’ailleurs présenté en mars la feuille de route pour la période 2015-2017 qui comprenait plusieurs mesures. La plus connue aujourd’hui est la nouvelle prime d'activité pour les travailleurs à revenus modestes.

Cette tentative de lutter contre la pauvreté serait louable si ce n’était encore une dépense importante qui une fois arrivée aux particuliers, ne change pas grand-chose à leur situation. Dans les faits, au 1er avril 2015, le CF sera désormais de 203,50 euros par mois pour les familles vivant en dessous du seuil de pauvreté. Cela représente une hausse de 18,50 euros par mois et 222 euros sur l'année par rapport à 2014. Il concerne environ 400.000 familles. Concernant l'ASF pour les parents isolés, elle sera relevée à 99,75 euros par mois et par enfant. Elle concerne près de 740.000 enfants et augmente donc de 4,75 euros par mois soit 57 euros sur l'ensemble de l'année.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour Economie Matin depuis janvier 2015, Claire Bléhaut est également dessinatrice et consultante en communication. Elle est diplômée de la Faculté des Sciences Economiques et Sociales de l'Institut Catholique de Paris, et est notamment engagée dans la recherche médicale pour la Sclérose en plaque.

Laisser un commentaire

* Champs requis