Airbnb, bientôt interdit à New-York ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 18 juillet 2016 à 16h19
Airbnb Marche Logement Saisonnier Business
55 %55 % des annonces, à New-York, sur Airbnb, concernent un appartement entier

De plus en plus de municipalités imposent à Airbnb et à ses usagers des contraintes lourdes, ou des restrictions d'utilisation. Objectif : limiter la concurrence dont se plaignent les hoteliers et bailleurs traditionnels.

Si à Paris, la municipalité fait la chasse aux appartements loués à l'année en meublé touristique, quand la loi interdit plus de quatre mois de location via ce statut par an, dans l'état de New-York (Etats-Unis), qui correspond en fait à la ville de New-York, les sénateurs ont carrément voté une loi fin juin interdisant la location d'un appartement entier pour une durée inférieure à 30 jours !

Autrement dit, cela oblige en théorie les annonceurs sur Airbnb (propriétaires comme locataires, qu'ils aient ou non, l'autorisation de sous-louer) à ne louer qu'une chambre ou deux, et à rester dans l'appartement pendant la location. L'enjeu est de taille car sur les pages d'Airbnb consacrées à New-York, plus d'une location sur deux concerne un appartement entier... Quant on sait que la requête "hébergement New York" fait partie du top 10 des recherches de ceux qui planifient un voyage aux Etats-Unis, et veulent passer quelques jours dans la ville mythique, on comprend que la mesure fasse autant de contents que de mécontents.

La loi votée par les sénateurs new-yorkais doit encore être signée par le gouverneur de l'Etat, et Airbnb a déjà prévenu qu'il saisirait la justice si la loi entrait en vigueur. Mais en attendant, la menace qui pèse sur ceux qui louent leur appartement à New-York sur Airbnb n'est pas neutre, si la loi devient définitive ! 1000 dollars s'ils se font piéger une première fois, 7500 dollars d'amende, s'ils récidivent !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Airbnb, bientôt interdit à New-York ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis