L’Allemagne va aider Bercy à traquer les exilés fiscaux à Dubaï

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Marine Carballet Modifié le 21 juin 2021 à 14h31
City 3161105 1920
2 millions d'eurosSelon Der Spiegel, Berlin aurait dépensé 2 millions d'euros pour obtenir des informations sur les exilés fiscaux.

L’Allemagne a déclaré avoir obtenu d'une source anonyme, les données de millions de personnes installées à Dubaï et a promis de partager ces données avec les pays concernés, notamment la France.

Berlin souhaite débusquer les fraudeurs

De plus en plus de vedettes de téléréalité et d’influenceurs posent leurs valises à Dubaï. Ils ont décidé de s’y établir pour profiter du climat mais surtout pour bénéficier du système fiscal particulièrement avantageux : pas d’impôt sur les sociétés et sur les revenus.

Leur petite idylle avec la première ville des Émirats arabe pourrait bien être écourtée puisque ces exilés fiscaux sont dans le collimateur de Bercy et du fisc allemand, rapporte les Echos. En effet, le gouvernement allemand a acheté auprès d’une source anonyme les données fiscales de millions de personnes détenants des actifs à Dubaï et compte bien les analyser pour débusquer les fraudeurs qui seront ensuite dénoncés à la France.

Le fisc allemand et les autorités françaises ont commencé l’échange d’informations

Un communiqué du ministère des Finances allemand, relayé par le quotidien Der Spiegel vient confirmer le fait que l’État a obtenu ces données par un informateur anonyme. Le journal ajoute que Berlin aurait payé environ 2 millions d'euros pour obtenir ces informations, ce que les autorités allemandes ne confirment pas.

Le fisc allemand et les autorités des pays concernés ont déjà pris contact sur ces questions. Ces échanges d’informations sont notamment rendus possibles par l’initiative Échange Automatique des Informations, mise en place il y a près de quatre ans. Les pays impliqués se sont engagés à livrer leurs données bancaires pour lutter contre la fraude fiscale à travers le monde. 100 pays signataires sont recensés, dont les Émirats arabes unis.