L’Allemagne ouvre les bras aux ingénieurs étrangers

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par JOL Press Modifié le 3 juillet 2012 à 14h29

Avis aux nombreux chômeurs européens : l'Allemagne manque cruellement de travailleurs qualifiés et tente a tout prix d'attirer les jeunes étrangers dans ses usines ! Depuis deux décennies, la locomotive économique de l’Europe affiche en effet le taux de chômage le plus bas du continent et les entreprises n’arrivent plus à trouver la main d’œuvre dont elles ont besoin.

« Chaque société que nous avons interrogée a déclaré que cette pénurie de compétences représentait un vrai risque pour leur fonctionnement dans les douze mois à venir », explique Stefan Hardege, chef de l’unité du marché du travail de la Chambre de Commerce Allemande (DIHK).

 De nombreux secteurs sont touchés, mais les entreprises qui s’appuient sur l’ingénierie et d’autres compétences techniques, qui représentent le noyau de l’exportation économique allemande, sont particulièrement mises à mal.

Un problème qui coûte déjà une petite fortune. Il manquait environ 92 000 postes d’ingénieurs l’an dernier, ce qui a conduit à une perte estimée à 8 milliards d’euros, d’après l’Institut pour la recherche économique de Cologne et l’Association du Génie allemand (VDI).
 Cette dernière explique qu’en mars 2012, il y avait 110 400 emplois non pourvus dans l’ingénierie, soit une augmentation de 26 % par rapport au même mois l’an dernier. La Bavière, le Bade-Wurtemberg et la Rhénanie du Nord Westphalie ont été particulièrement touchés.

Cette pénurie est due à plusieurs causes : les changements démographiques, mais aussi une incapacité à éduquer les jeunes afin de répondre aux manques de l’industrie. On remarque également de nombreux obstacles à la participation des femmes dans la population active, ainsi que des difficultés d’intégration pour les travailleurs étrangers qualifiés.
 Or le problème risque d’empirer dans les prochaines décennies. En effet, l'Allemagne possède l'un des plus faibles taux de natalité en Europe. Au cours des 50 prochaines années, la population actuelle, estimée à 82 millions, devrait diminuer de 17 millions de personnes. En 2025, l'Allemagne fera face à une pénurie d'environ trois millions de travailleurs, prédit Franck Jurgen Weise, le chef de l'Office du Travail.


Les représentants de l’industrie allemande veulent donc attirer davantage de travailleurs qualifiés venant de l’étranger. De nombreuses mesures viennent actuellement remplacer le système d’immigration dépassé du pays, et le ministère de l’Education a facilité la reconnaissance des qualifications étrangères. Enfin, 
le gouvernement lance une campagne d'information visant à attirer des talents : le site make-it-in-germany.com cible les étrangers hautement qualifiés, et leur propose des informations et des offres d’emplois dans le pays.

Par Siobhan Dowling

Global Post / Adaptation Henri Lahera pour JOL Press

Pour lire l’article en entier sur JOL Press, cliquez ici.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Le site JOL-Press édité par la Société JOL-Press Editions est un site d'information qui propose aux internautes "un autre regard sur le monde". Dans une approche décloisonnée et internationale, JOL-Press apporte son savoir-faire au service de l’information, qu’elle soit médiatique, communautaire ou institutionnelle, en utilisant toutes les possibilités numériques, avec pour seule priorité, la qualité des contenus.