L’Allemagne réduit de moitié ses prévisions de croissance pour 2013

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Valérie Pujol-Mazzini Modifié le 16 janvier 2013 à 11h02

“Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué”... Les Allemands auraient du lire Jean de La Fontaine. En effet, nos voisins d’outre-Rhin, qui avaient tablé sur une croissance de 1 %, ne misent plus que sur une augmentation de 0,4 % du PIB pour l’année à venir, d’après certaines sources proches du ministère de l’Economie. « La faiblesse de l'économie mondiale et la crise de la dette ont clairement affecté la croissance en 2012 et cela aura des conséquences sur 2013 », telles sont les explications avancées.

La récession amorcée en 2012 s’est muée en dépression au cours du dernier trimestre, d’après Destatis, l’Office fédéral des statistiques. Selon des chiffres publiés mardi, le PIB allemand aurait augmenté de 0,7 % sur l’ensemble de l’année, malgré une contraction de 0,5 % au quatrième trimestre. Les prévisions misaient, elles, sur une croissance globale de 0,8 %.

Les prévisions pour 2013, qui seront communiquées ce mercredi après un Conseil des ministres, parieraient sur un premier semestre difficile, avant une nette reprise de l’activité, tirée par un redémarrage des investissements industriels.

« Le nombre de chômeurs reste de manière inchangée à un niveau très faible », assure-t-on dans les couloirs du ministère de l’Economie. Cependant, le quotidien allemand Handeslblatt évoque, de son côté, une hausse de 60 000 chômeurs cette année. Le gouvernement allemand a donc pris des dispositions supplémentaires et prolongé en décembre la durée maximale du chômage partiel (de six mois à un an). N’oublions pas que les candidats, dont la chancelière Angela Merkel fait partie, sont déjà entrés en campagne pour les élections législatives de septembre...

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Valérie Pujol-Mazzini, jeune étudiante polyglotte de 17 ans, est apprenti journaliste chez Economiematin.fr depuis l'obtention de son baccalauréat. Elle gère la rubrique "Les Experts" et écrit des articles de temps à autre.