Amazon France ferme ses entrepôts (et cesse donc de livrer)

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 avril 2020 à 12h18
Amazon Coronavirus Livraison
20%Amazon détient 20% des parts de marché du commerce en ligne en France.

La justice ne lui aura pas imposé, mais Amazon aura pris cette décision malgré tout : les six entrepôts du géant américain du e-commerce vont fermer… et donc Amazon cesse de fonctionner définitivement jusqu’à nouvel ordre. Il devient donc impossible de commander en ligne. Les syndicats exultent, les Français probablement un peu moins…

Pourquoi Amazon ferme ses entrepôts ?

Tout a commencé par une plainte de la part des syndicats d’Amazon qui demandaient à ce que le géant cesse, ou a minima réduise, son activité. Selon ces derniers, les mesures de sécurité contre le Covid-19 ne pouvaient pas être respectées tant qu’Amazon continuait de tourner à plein régime. Le tribunal de Nanterre, le 14 avril 2020, leur a donné raison en partie.

Les juges ont demandé à Amazon de ne plus livrer que les produits dits « essentiels », notamment les produits d’hygiène. Si Amazon a fait appel de la décision, cet appel n’est pas suspensif… et le géant de Seattle devait donc se plier à cet ordre. Il aura fait plus que ça : moins de 24 heures après la décision de justice, Amazon annonce la fermeture de ses six entrepôts en France.

Pour l’instant, la décision n’est prise que pour cinq jours, jusqu’au lundi 20 avril 2020, le temps pour Amazon de voir s’il est possible de respecter les mesures de sécurité demandées par les syndicats et, désormais, la justice. Mais rien ne dit si les entrepôts vont rouvrir et donc si Amazon va être en mesure de reprendre ses activités.

Chômage partiel pour tous et salaire à 100%

Le choix d’Amazon a été rapide, et pour cause : le géant estimait impossible de respecter la décision des juges, notamment du fait de son propre système de catégorisation des produits. Certains produits évidemment non essentiels tombaient dans les catégories de produits essentiels, et vice-versa. Or, en cas de non-respect du jugement, Amazon aurait dû payer un million d’euros par jour.

Il était donc plus facile de mettre tous les salariés au chômage partiel, pris en charge par l’Etat, tout en évitant le scandale : le groupe annonce qu’il maintient 100% du salaire des employés en complétant la part manquante de 16% bruts.

Fin de livraison pour Amazon, mais par pour la marketplace

Si les entrepôts d’Amazon sont désormais fermés, cela signifie en réalité qu’il est désormais impossible de se faire livrer des produits stockés dans les entrepôts. Or, ce n’est pas le cas de tous les produits vendus sur le site Amazon : certains vendeurs tiers gèrent eux-mêmes les stocks et s’occupent de l’envoi.

Ces derniers peuvent donc continuer de livrer, avec toutefois les restrictions qui peuvent survenir du fait du confinement généralisé en France et en Europe. Pour les clients d’Amazon, il est donc l’heure de bien vérifier où on achète… autrement la commande pourrait ne pas arriver (mais elle sera malgré tout enregistrée).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Amazon France ferme ses entrepôts (et cesse donc de livrer)»

Laisser un commentaire

* Champs requis