Amazon, un tremplin pour les petits commerçants

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 4 novembre 2020 à 7h35
Amazon Petits Commercants
20%Amazon pèse seulement 20% du total des ventes en ligne.

Il est de bon ton depuis plusieurs mois, de pointer du doigt le méchant Amazon, l’accusant notamment d’être responsable de la mort du petit commerce, et de profiter du confinement pour “faire du gras”. C’est un ministre qui l’a dit, excusez du peu.

Seulement 20% des ventes en ligne

Pourtant, la réalité est bien différente. D’abord, il faut savoir que Amazon, en France, réalise moins de 10% du chiffre d’affaires de Leclerc et Carrefour réunis. C’est très peu. De même, sur la toile, Amazon pèse seulement 20% du total des ventes en ligne. On est loin de l’image de l’ogre qui dévore tout, et en particulier, les petits commerçants.

Les petits commerçants justement : il faut savoir que sur Amazon, la moitié des ventes sont réalisées par des petites et moyennes entreprises, qui ont souvent une enseigne physique, mais qui vendent aussi en ligne grâce à la place de marché d’Amazon.

Les petits commerçants vendent sur Amazon

J’ai personnellement croisé récemment un jeune entrepreneur qui vendait des bavoirs et de la layette sur les marchés de Provence. Des étudiantes lui ont proposé de référencer sa marque, “Petit Boucan”, sur Amazon. Il est devenu en quelques mois numéro 3 de sa catégorie ! Aujourd’hui, il vend 90% de ses bavoirs pour bébés en ligne, évidemment, son chiffre d’affaires a explosé, et il sera bientôt vendu partout en Europe.

En fait, n’importe qui peut vendre sur les places de marché d’Amazon, CDiscount ou encore Ebay. Il suffit de quelques minutes pour créer sa boutique en ligne. La commission ? 15%. La logistique ? Vous pouvez la confier à la place de marché. Une chose est sûre : 100% de ceux qui ont réussi leur transformation digitale ont essayé.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis