Amazon : une année record pour les Prime Days en France

Par Olivier Sancerre Modifié le 6 juillet 2021 à 11h35
Amazon Prime Days France Succes 2
11 MILLIARDSAmazon aurait généré 11 milliards de dollars de ventes durant les Prime Days.

Amazon a réalisé une année record pour les Prime Days en France, une opération de promotions organisée quelques jours avant l'ouverture des soldes officielles, et que de nombreux commerçants ont dénoncé.

On ne saura pas le niveau des ventes réalisé par Amazon France durant les Prime Days, ces deux jours de promotions organisées fin juin pour les abonnés Prime du géant du commerce en ligne. Frédéric Duval, le directeur général d'Amazon France, a tout de même annoncé au micro de BFM Business que l'édition 2021 avait signé une « année record » pour l'initiative : « on a fait une croissance à deux chiffres », affirme-t-il sans entrer dans les détails. En revanche, il a souligné deux particularités de cette édition. D'une part, « 40% des livres expédiés vont dans des communes de moins de 5.000 habitants ». Une manière de souligner qu'Amazon ne s'adresse pas qu'aux citadins, l'ensemble du territoire français en profite.

Craintes des commerçants

D'autre part, l'opération visant à offrir 10 € aux clients qui achetaient pour 10 € de produits auprès de PME françaises a été couronnée de succès : 120.000 coupons ont ainsi été distribués. Une manière de répondre aux nombreux commerces et fédérations de commerçants qui se sont opposés à l'opération cette année, organisée quelques jours avant le lancement des soldes d'été le 1er juillet. Les commerçants redoutaient une « captation » de la clientèle et d'un « maximum de pouvoir d'achat ».

Carton plein pour Amazon

Le gouvernement avait embrayé sur cette demande, mais Amazon a finalement décidé de ne rien changer à ses Prime Days. L'entreprise ne donne habituellement aucun chiffre précis de ventes, que ce soit au niveau national ou international, mais une étude d'Adobe Digital Economy Index estimait que les ventes réalisées à l'occasion des Prime Days ont atteint cette année 11 milliards de dollars. Quant au dossier épineux de la fiscalité, Frédéric Duval a affirmé que l'entreprise se plierait aux lois qui édicteront les nouvelles règles d'imposition minimale décidées au niveau global.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.