Les animaux de compagnie : victimes oubliées de l’inflation

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 19 août 2022 à 16h51
Homeless 1228456 1920
10,1%En juillet 2022, l'inflation a atteint 10,1% sur un an au Royaume-Uni.

Alors que l'inflation a dépassé la barre de 10% en glissement annuel au Royaume-Uni, les propriétaires d’animaux de compagnie se ruent sur les banques alimentaires destinées aux animaux.

Difficultés à nourrir les animaux

« Les gens ont vraiment du mal à payer leurs factures, à nourrir leur famille et à nourrir leurs animaux. On en arrive à un point où les gens doivent prendre des décisions vraiment difficiles pour savoir s'ils doivent nourrir leurs animaux plutôt qu'acheter de la nourriture pour eux-mêmes », explique Alison Fletcher, coordinatrice de la banque alimentaire à la RSPCA, l’association anglaise de protection des animaux. En effet, les prix à la consommation ont augmenté de 10,1% sur un an au mois de juillet 2022 au Royaume-Uni. Ainsi, les prix des aliments pour animaux ont augmenté de 15% en un an.

Cette hausse des prix de l'alimentation pour les animaux a entraîné une forte hausse de fréquentation des banques alimentaires pour animaux par les propriétaires d’animaux de compagnie. Dans le nord de l’Angleterre, la RSPCA a distribué 20.000 repas pour chiens et chats au mois de juillet 2022. Un semestre auparavant, ce nombre était divisé par deux. Au sud du Pays de Galles, 46.000 repas pour animaux ont été distribués depuis début 2022. Il s’agit d’une hausse de 25% par rapport à la même période en 2021. « Je suis assez terrifiée par les besoins à venir. Les gens se disent : je nourris mon chien ou mes enfants ? », confie Debi Emmett, à la tête du Pet Foodbank Service de la région.

Vers des abandons d’animaux

Faute de moyens suffisants, les propriétaires d’animaux de compagnie n’hésitent pas à sous-alimenter leur animal. En effet, les banques alimentaires pour les animaux sont un concept pas suffisamment connu au Royaume-Uni. D’autres propriétaires nourrissent leur animal de nourriture n’étant pas adaptée pour eux, comme des pâtes ou du riz. Enfin, certains propriétaires préfèrent abandonner leur animal plutôt que de n’avoir à les nourrir.

La RSPCA essaie de développer le concept de banque alimentaire pour les animaux. Elle crée des partenariats avec plusieurs organismes investis dans l’aide aux personnes dans le besoin, comme l’Armée du Salut, le Trussell Trust, ou encore des communautés locales. La RSPCA alerte également sur la forte progression de la maltraitance animale depuis le début de la pandémie de covid 19.

Aucun commentaire à «Les animaux de compagnie : victimes oubliées de l’inflation»

Laisser un commentaire

* Champs requis