Apple, plus rentable que jamais, augmente les prix des applications pour iPhone iPad sur l’App Store

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 26 octobre 2012 à 5h02

Vous pensiez tout savoir d'Apple, devenue à la rentrée la plus grosse capitalisation boursière au monde, à plus de 600 milliards de dollars ? Vous n'aviez encore rien lu. Dans un monde en crise, Apple affiche une santé insolente. Son chiffre d'affaires sur douze mois fait un bond de plus de... 45 %, à 165,6 milliards de dollars, quand dans le même temps, son bénéfice net explose lui de plus de 61 % !

Sur le dernier trimestre, Apple a vendu près de 27 millions d'iPhone, soit plus que les prévisions, mais "seulement" 14 millions d'iPad, sachant que l'iPad mini, annoncé depuis des mois, suscitait évidemment l'envie et l'intérêt des afficionados de la marque... et des autres, puisque cet appareil devient "l'entrée de gamme" des tablettes Apple.

Est ce un hasard ? Au même moment, et alors que le nouvel iPad 4 et l'iPad mini devraient relancer les ventes de la tablette mythique (qui détient 62 % de part de marché) avant Noël, Apple augmente par surprise les tarifs de l'App Store, sa boutique d'applications, comme la révélé hier soir igeneration.fr. Un détail direz-vous. Pas tant que ça. Les applications dont le prix minimal était fixé à 0,79 € depuis le lancement de l'iPhone et de l'App Store en 2007, passent depuis cette nuit progressivement à 0,89 centimes d'euro. Soit tout de même près de 15% d'augmentation d'un coup. De même par exemple, une application à 7,99 euros passe à 8,99 euros.

Augmenter les prix de 15 % n'est pas du tout neutre pour une activité qui représente désormais 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel, alors qu'elle n'existait pas encore voici 4 ans. Les éditeurs d'applications, qui n'ont pas leur mot à dire sur les tarifs pratiqués par Apple sur sa boutique en ligne, auront donc la surprise de voir le prix de leurs logiciels en vente sur l'App Store augmenter dans la journée d'aujourd'hui (les changements de tarifs se font progressivement), sans qu'ils en aient été avisés, ni qu'Apple aie envisagé les associer à la réflexion. Par crainte probable de fuites ?

[mise à jour 6:54] Pendant la nuit, Apple a envoyé un e-mail aux éditeurs d'applications mobiles, expliquant que de nouveaux pays avaient été lancés pour l'App Store, et qu'incidemment les prix avaient changé au Mexique, au Danemark et... dans la zone euro ! Voici l'extrait du courrier reçu :"Also, note that we have adjusted the retail price for the Mexican Peso, the Euro, and the Danish Kroner. For more information, see the Pricing Matrix in the Rights and Pricing section of the Manage Your Applications module on iTunes Connect".

Si ce n'est la perspective de faire plus de chiffre d'affaires et de fait plus de marge sur les boutiques d'applications, une chose surprend pourtant. Alors que la parité euro/dollar n'a pas connu d'accident majeur ces dernières semaines, Apple augmente donc ses prix de manière unilatérale et surtout irréversible, mais sur les seuls stores européens. En dollar, les tarifs sont pour l'instant les mêmes qu'avant, soit pour le premier palier d'applications mobiles, le tarif de 0,99$, qui représente plutôt au cours du moment 75 à 76 centimes d'euros.

L'évolution de la grille tarifaire constatée par igen.fr

prixigen

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).