Faute de succès pour l’iPhone 5, un sous-traitant d’Apple gèle les embauches

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 21 février 2013 à 17h06

Bis repetita placent ! C'est la seconde fois en deux mois, que les ventes de l'iPhone 5 sont remises en cause. Ainsi au début du mois de janvier dernier, seulement trois mois après la sortie du fameux smartphone, les commandes de pièces de sous-traitants d'Apple avaient été divisées par deux par rapport au rythme de croisière initial. Aujourd'hui cette situation revient sur le tapis.


Jeudi 21 février dernier, la société Foxconn, un des principaux sous-traitants de la marque californienne, a annoncé un gel des embauches jusqu'à la fin du mois de mars. L'entreprise emploie actuellement environ 1,2 million de personnes. Ce blocage au niveau de l'embauche pourrait faire chuter le nombre d'employés de dizaines de milliers, le turn-over des salariés étant élevé chez Foxconn.

Bien évidemment, cet évènement n'est pas particulièrement lié à la production des iPhone 5, mais on peut tout de même y voir une tendance révélatrice des ventes de la firme de Cupertino. Foxconn construit de plus, une grande majorité des produits Apple, particulièrement des iPhone.

Apple serait donc en train de subir de plein fouet la saturation du marché des smartphones dans le monde. Pourtant nous vous annoncions voici deux semaines que l'iPhone 5 d'Apple avait dépassé le Samsung Galaxy S II, en nombre de ventes, aux Etats-Unis. Difficile de suivre et de se faire une idée. La concurrence est rude dans ce secteur, et ce trimestre, seulement 38 millions d'iPhone 5 devraient être vendus ce trimestre, 20 % de moins que la période précédente.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis