iWatch : Apple conçoit en secret sa montre communicante intelligente

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Juliette Paoli Modifié le 11 février 2013 à 16h53

Ça s’en va et ça revient, ainsi vont les rumeurs. Celle d’aujourd’hui porte sur la montre intelligente d’Apple, qui fait le buzz depuis l’année dernière. Ce sont les très sérieux Financial Times et Wall Street Journal qui s’en font l’écho cette fois, relançant la machine aux bruits de couloir. En phase expérimentale, cette montre fonctionnant sous iOS, le système d’exploitation des iPhone et autre iPad, servirait notamment à réaliser des paiements en ligne, relaient les deux quotidiens économiques anglo-saxons.

Une montre connectée

Retour sur l'affaire : fin décembre 2012, un blog d’informations chinois, TGBus, prétend qu’Apple, et Intel, premier fabricant mondial de microprocesseurs, travailleraient de concert à l’élaboration d’une montre intelligente – une smartwatch – capable de se connecter à l’iPhone en Bluetooth et de le contrôler. Voilà la rumeur lancée. Que sait-on de plus aujourd’hui ? Qu’avec cet appareil, il serait possible d’envoyer ou de recevoir des messages (SMS, e-mails), de répondre aux appels téléphoniques, de gérer sa musique, et même de mettre à jour son profil Facebook, alors que l’iPhone est dans sa poche de veste ou en charge pas loin. Enfin, il possèderait un bracelet intelligent, conçu entièrement en verre flexible, et un processeur basse consommation. Faute d’un grand écran tactile, cette montre-ordinateur pourrait s’appuyer sur Siri, la technologie de reconnaissance vocale d’Apple.

Cela ne vous rappelle rien ? L’iPod nano de précédente génération, de forme carrée, pouvait ainsi être transformé en montre, grâce à l’ajout d’un simple bracelet. Concept abandonné avec le nano 7G actuel, de forme allongée et rectangulaire. De là à penser que cette montre Apple est une sorte d’iPod à porter autour du poignet et à commander à la voix…

Le wearable computing, marché d’avenir

Les smartwatches, ou montres intelligentes, font partie de ce vaste marché appelé le « wearable computing » (traduisez l’ordinateur prêt-à-porter), qui consiste à informatiser accessoires et vêtements. Les géants de l’électronique comme Apple, Microsoft, Google, Sony, Toshiba ou Casio s’intéressent de près à ce marché qui pourrait rapporter 6 milliards de dollars dans les trois ans qui viennent. Si l’on en croit une étude d’ABI Research, les ventes de ces produits croîtront de 41 % par an d'ici à cinq ans, passant de 20 millions à 170 millions d'unités vendues.

Sony commercialise déjà sa SmartWatch, au prix de 129 euros, pour les utilisateurs de smartphones et de tablettes Android. Mais la montre qui fait parler le plus d’elle, c’est Pebble. Elle a vu le jour grâce au site de financement participatif KickStrater qui a récolté pour elle pas moins de 10 millions de dollars ! Connectée en Bluetooth 4.0 à un smartphone, cette montre qui utilise un écran E-paper (à encre électronique) checke les mails, les appels, les SMS et les notifications des réseaux sociaux Facebook et Twitter. 85 000 fans ont déjà passé commande pour 150 dollars sur le site getpebble.com.

Laisser un commentaire

* Champs requis