Arnaques : tourisme, régimes, climatisation… elles sont de retour avec l’été

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 juin 2022 à 9h00
Arnaque Faux Colis Vol Identifiants Banque
64%64% des Français prévoient de rester en France durant les vacances d'été 2022.

Ce sont les trois grands thèmes de la période estivale : les vacances, l’absurde « corps de rêve pour enfiler un bikini » et la chaleur. Forcément, les arnaqueurs le savent bien et ils en profitent. Les arnaques estivales sont de retour et en forte hausse en ce mois de juin 2022.

Les arnaques pour les vacances ont doublé

Alors que les Français espèrent profiter de la saison estivale pour passer de bonnes vacances, surtout après deux ans de limitations liées à la Covid-19, les arnaqueurs espèrent de leur côté attirer dans leurs filets de nombreuses victimes. Un jeu du chat et de la souris qui se déroule en ce mois de juin 2022, lorsque les derniers préparatifs pour les congés sont en cours.

Ce n’est donc pas étonnant, comme le souligne France Vérif dans un communiqué de presse envoyé le 16 juin 2022, que les arnaques concernant les réservations de vacances soient en forte hausse. Elles ont plus que doublé (+113%) en juin 2022. Fausses annonces, locations inexistantes, usurpation d’identité… les risques sont nombreux.

Des clims contre la chaleur et un corps de rêve ? Attention !

France Vérif souligne également la forte augmentation d’arnaques concernant deux autres thèmes de l’été : la chaleur et le corps. Face à la volonté d’avoir un « corps de rêve » pour correspondre aux standards, irréalisables, de la société, les régimes vont bon train. Or, les escroqueries liées aux régimes sont également en forte hausse en ce mois de juin 2022 : +97%. Entre produits inefficaces, commandes qui n’arrivent pas et vol de coordonnées bancaires, les escrocs redoublent d’efforts.

Enfin, avec la chaleur, ce sont les offres pour de la climatisation, notamment à 49 euros, qui sont à l’ordre du jour. En hausse de 94% en juin 2022, ces arnaques vont bon train avec des produits qui ne sont jamais livrés, des faux sites ou encore des climatisations qui ne fonctionnent tout simplement pas. Et, naturellement, toujours le risque du vol d’identité, de données personnelles ou encore de coordonnées bancaires qui ne sont jamais loin...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio