L’assurance santé animale peine à pousser en France

Par Anton Kunin Modifié le 15 avril 2020 à 17h53
Chien%20chat%20assurance
9 %Face à une facture vétérinaire de plus de 1 000 euros, 9 % des propriétaires de chien envisageraient de l'euthanasier.

Alors même que 94 % des propriétaires de chien et 93 % des propriétaires de chat connaissent (ou pensent connaître) l'existence des assurances santé animale, seul 1 propriétaire sur 3 estime qu’elles sont utiles, révèle un sondage Ipsos pour SantéVet.

Frais de vétérinaire : 211 euros par an pour un chien, 166 euros pour un chat

Les Français propriétaires de chien dépensent en moyenne 211 euros par an chez le vétérinaire (166 euros par an pour les propriétaires de chat), et pourtant, seuls 7 % des propriétaires de chien et 3 % des propriétaires de chat détiennent une assurance santé animale. Ces pourcentages sont très inférieurs à ceux observés chez nos voisins britanniques, puisque 30 % des propriétaires de chien et 15 % des propriétaires de chat y ont une assurance (chiffres de la Association of British Insurers).

Interrogés sur la plus grosse dépense qu’ils aient été amenés à assumer chez le vétérinaire, les Français donnent une moyenne de 251 euros pour les propriétaires de chien et 217 euros pour les propriétaires de chat. Mais la générosité de nos concitoyens n’est pas sans limites : face à une facture vétérinaire de plus de 1 000 euros, 19 % des propriétaires de chat et 9 % de propriétaires de chat envisageraient de l'euthanasier.

12 % des propriétaires de chien et chat peuvent l’emmener sur leur lieu de travail

Pour faire soigner de manière optimale leur animal de compagnie, plus de la moitié des propriétaires seraient intéressés par une clinique ouverte 24h/24, tout comme par un service vétérinaire disponible 24h/24.

Le sondage nous apprend également que quand bien même 25 % des propriétaires auraient aimé emmener leur animal de compagnie sur leur lieu de travail, seuls 12 % des propriétaires travaillent dans des entreprises qui acceptent la présence d’animaux de compagnie. 10 % des propriétaires ignorent la politique de leur entreprise en la matière, et 78 % savent que leur entreprise ne tolère pas la présence d’animaux.

Laisser un commentaire

* Champs requis