L’assurance-vie sauve les meubles en juillet

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 30 août 2012 à 5h55

Ecodigest du jeudi 30 août 2012 (2) - La bouée assurance-vie arrête de se dégonfler. Cela faisait un an tout juste. Une année pendant laquelle les assureurs paniquaient tous les mois en recevant le détail des fonds entrés et des fonds sortis sur les contrats d'assurance-vie. 300 millions d'euros en août 2011, puis 1,7 milliard, 1,9, 2,5 et même 3,8 milliards en décembre de l'an dernier, avaient terminé d'achever leur moral. Depuis le début de l'année, la décollecte était encore d'1 milliard par mois en moyenne, sauf en février qui avait permis de faire rentrer pour la première fois en huit mois 300 millions sur les contrats d'assurance-vie. En juillet dernier donc, bis repetita placent, l'assurance-vie collecte à nouveau 400 millions d'euros. En cause, bien entendu, la baisse du pouvoir d'achat qui pousse les Français à puiser dans leur épargne pour boucler leurs fins de mois. Mais aussi la hausse de la fiscalité sur l'assurance-vie, rendant des produits comme le simple Livret A plus rentables. La hausse prochaine du plafond du Livret A à 19125 € le 15 septembre prochain pourrait faire à nouveau du tort à l'assurance-vie sur le mois de septembre.



- Une banque islamique pourrait voir prochainement le jour en Allemagne. la Kuveyt Türk, banque turque comme son nom l'indique, envisage déposer dans les semaines prochaines un dossier de licence bancaire auprès de l'autorité de régulation bancaire allemande, d'après le FT Deutschland. La charia interdit le prêt à intérêts. Les banques islamiques tentent donc de proposer des produits d'épargne ou des crédits compatibles avec la loi fondamentale musulmane, en séparant le prêt de son coût, bref, en habillant les choses. Des agences devraient ouvrir dans toutes les villes allemandes à forte représentation musulmane. Le FT Deutschland a organisé un sondage sur ce sujet sur son site Internet : Résultat, 44 % des allemands, policés, trouvent que la création de banques islamiques en Allemagne est "totalement inutile".

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «L’assurance-vie sauve les meubles en juillet»

Laisser un commentaire

* Champs requis