Assurances : les litiges ont augmenté de 30% en deux ans

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 30 août 2022 à 16h04
Accounting G1dc9a4964 1920
13%Les assurances affinitaires représentent 13% du total des dossiers de litiges en 2021.

Entre 2019 et 2021, les litiges entre les assurés et les assureurs se sont multipliés, grimpant de 30% et atteignant jusqu’à 19.700 saisines en 2021.

Les assurances pour smartphone en première ligne

19.700. Voici le nombre de réclamations reçues par la médiation de l’assurance au cours de l’année 2021. En deux ans, soit par rapport à son niveau avant la pandémie de Covid-19, le nombre de saisines a augmenté de 30%. Avec « 13% du total des dossiers en 2021 », les plaintes liées aux assurances affinitaires sont en augmentation. Celles-ci sont des garanties supplémentaires auxquelles les clients peuvent souscrire en cas d’achat d’un smartphone ou d’un voyage par exemple.

Selon la médiation de l’assurance, le nombre de saisines pour litiges à propos de l’assurance pour smartphone a fortement augmenté au cours du premier semestre de l’année 2022. Au premier semestre 2022, les litiges concernant les assurances pour les smartphones ont grimpé de 43% sur un an. Plusieurs raisons sont mises en cause par la médiation de l’assurance. Il peut s’agir de la faible qualité des garanties, mais également des problèmes liés à la souscription en magasin, comme une souscription forcée ou encore un flou sur la période de rétractation, etc.

Plus de protection pour le consommateur

Pour Arnaud Chneiweiss, « il faut assainir ce marché ». « Je ne dis pas que cela concerne tout le monde mais c’est le cas de certains acteurs », explique-t-il au Figaro. Indexia par exemple, un courtier d’assurance en électroménager, va être jugé par le tribunal de Paris pour « pratiques commerciales trompeuses ». Mais les règles pour saisir la médiation de l’assurance vont changer à la fin de l’année 2022 pour apporter plus de protection au consommateur.

Ainsi, dès le 1er janvier 2023, le délai de rétractation doublera passant de 14 jours actuellement à 30 jours après souscription et/ou la période de gratuité. À partir de cette même date, il sera plus facile pour le consommateur de saisir les médiateurs de l’assurance. Deux mois après leur première réclamation auprès du vendeur, les consommateurs pourront faire leur réclamation par simple courrier pour saisir le médiateur. En revanche, le temps peut être long avant que votre dossier ne soit traité. En moyenne, le délai de réponse est de 7 mois.

Aucun commentaire à «Assurances : les litiges ont augmenté de 30% en deux ans»

Laisser un commentaire

* Champs requis