Attentat de Nice : 4,4 millions d’euros pour les victimes

Par Olivier Sancerre Modifié le 31 août 2016 à 21h02
Attentat Nice Fgti 1
1,4 MILLIARDLe Fonds de garantie dispose d'une réserve de 1,4 milliard d'euros.

La secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, a fait le point sur les sommes allouées par le fonds d’indemnisation aux victimes de l’attentat de Nice du 14 juillet.

Le montant alloué se monte pour le moment à 4,4 millions d’euros. Une somme importante que peut prendre en charge le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI). « Il n'y a pas de difficulté particulière pour financer [les indemnisations] des victimes des attentats de Nice », a assuré la secrétaire d’État.

Des caisses bientôt vides ?

Des professionnels et des experts avaient craint que les caisses du Fonds soient insuffisantes ou, à tout le moins, qu’il atteigne ses limites financières. Sur cette question, Juliette Méadel s’est faite rassurante. Le FGTI se finance par le biais d’un prélèvement obligatoire sur les contrats d’assurances ; il est abondé à hauteur d’1,4 milliards d’euros.

Vers une plus grande stabilité financière

Néanmoins, le gouvernement « réfléchit à la stabilité financière du fonds à long terme », a indiqué la secrétaire d’État qui a mis en place une mission d’inspection. Durant l’attentat de Nice, 30 000 personnes étaient sur la promenade des Anglais et toute victime ayant subi un préjudice peut demander une indemnisation.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Attentat de Nice : 4,4 millions d’euros pour les victimes»

Laisser un commentaire

* Champs requis