Augmenter le prix des forfaits pour sauver les emplois des télécoms ?

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif.

La solidarité a un prix... Pour relocaliser en France 10 000 emplois dédiés à l'assistance technique des opérateurs télécoms, il en "coûterait en moyenne par forfait et par mois une vingtaine de centimes de plus pour les consommateurs", a affirmé ce mercredi Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, au micro de France Inter.

Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Economie numérique avaient reçu hier les dirigeants d'Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, au sujet des plans de départs volontaires annoncés par certains d'entre eux début juillet. "Nous leur avons dit que nous souhaitions qu'ils reviennent sur leurs mesures de destruction d'emplois. Et les opérateurs ont fait des propositions en contrepartie desquelles ils seraient prêt à éviter des destructions d'emplois", a indiqué Arnaud Montebourg. Entre autres : une hausse des prix des forfaits.

"Donc est-ce que les consommateurs sont prêts à accepter une légère hausse de prix en contrepartie de la relocalisation d'emplois qui sont en train d'être détruits ? Cette question mérite d'être posée au plan national", a déclaré le ministre. Les télécoms sont "un secteur performant, quand même encore en croissance, avec pas de concurrence mondiale. Il est inacceptable que dans un secteur sans concurrence internationale, on se retrouve avec des destructions d'emplois", a-t-il martelé.


A découvrir