PSA : le site d’Aulnay-sous-Bois pourrait fermer cette année

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 24 avril 2013 à 8h07

Serait-ce de la mauvaise foi qui anime les dirigeants de PSA ?

Toujours est-il que la grève qui secoue le site d'Aulnay-sous-Bois, en région parisienne, commence à user la patience des cadres de chez PSA. A tel point que Jean-Baptiste de Chatillon le directeur financier du constructeur automobile, a indiqué ce mercredi que cette grève "pourrait les obliger" à fermer le site dès 2013, et non en 2014 comme cela avait été annoncé au mois de juillet dernier.

En pleine publication des résultats du groupe, le directeur financier de PSA a notamment expliqué "que le fait qu'un petit nombre de personne continuent à perturber l'usine" les forcerait à fermer. C'est donc un véritable coup de force qu'imposent les cadres de chez PSA aux grévistes.

Un coup de force appuyé d'un coup de chantage puisque Jean-Baptiste de Chatillon a précisé que cette fermeture ne serait pas un problème puisque la marque pourrait continuer à produire les voitures d'Aulnaie-sous-Bois, à Poissy !

C'est donc dans une ambiance plus que tendue que va se dérouler l'assemblée générale des actionnaires de PSA, ce mercredi matin, à Paris. La CGT du groupe a d'ores et déjà appelé les salariés et les grévistes à s'y rendre, dans le but de dénoncer des "décisions scandaleuses et révoltantes". A bon entendeur...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.